l'info en continu

Accusé des voyages « intempestifs », le gouverneur de la Tshopo affirme que ses voyages « relèvent des impératifs de développement »

- Publicité-

Accusé par une frange de la population d’effectuer des multiples voyages, jugés intempestifs et budgétivores pour la trésorerie de province, le gouverneur de la Tshopo, Louis-Mari Wale Lufungula, invoque les impératifs liés au développement de sa province.

«Je n’ai jamais fait un voyage à titre privé. Je voyage très souvent pour prendre contact avec des investisseurs», a-t-il déclaré au cours d’une émission spéciale à la RTNC.

- Publicité-

Au cours de cette émission, il a tenté d’éclairer la lanterne de la population sur ses nombreuses missions à Kinshasa et/ou en dehors du pays d’autant plus qu’un habitant de Kisangani joint par Politico.cd nous confirme que M. Wale Lufungula fait rarement un mois voire même trois semaines à Kisangani.
Et que la population éprouve d’énormes difficultés pour résoudre des problèmes administratifs et sociaux qui se posent dans la province du fait de ses absences prolongées.

Signalons qu’au lendemain de cette émission, l’autorité provinciale a-t-on appris par l’ACP s’est encore une fois envolée pour Kinshasa la capitale, un voyage de 48 heures pour participer à une réunion avec un groupe d’investisseurs, intéressés par la province de la Tshopo.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Les responsables congolais courent tous derrière des investisseurs qui viendraient de l’étranger investir leur argent pour aider le Congo à se développer !!!!Quelle naïveté! Le développement d’un pays part toujours du souci de satisfaction des besoins locaux. C’est en cherchant la solution des problèmes qui se posent à se citoyens que l’on finit par faire progresser sa province ou son Etat et donc par l’amener sur le chemin du développement. Les congolais ont plein d’idées et de projets, mais les responsables politiques, au lieu d’utiliser les moyens qu’ils ont sur place pour les mettre à exécution, cherchent de l’argent qui viendrait de l’extérieur pour les aider. L’argent est au Congo, il suffit de savoir le gérer pour développer ce pays. Aucun pays étranger ne viendra investir pour aider un pays aussi riche à devenir son concurrent.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :