Des images montrant des individus brûlant l’effigie du président Félix Tshisekedi ont déclenché une avalanche des réactions depuis hier sur les réseaux sociaux. “Il s’agit d’un acte irrespectueux que je condamne fermement. Ce qui n’est cependant pas normal, c’est le type des réactions épidermiques et populistes qui, au lieu de prôner la paix, s’amuse à jeter de l’huile au feu“, lance Serge Kadima, président de la Ligue des Jeunes du PPRD, dans un message envoyé dimanche à POLITICO.CD.

Sur ces vidéos, ont y voit des présumés partisans du PPRD, parti de Joseph Kabila, qui répondaient à d’autres actes visant cette fois-là les effigies de l’ancien président dans le sud-est de la RDC. Dans un tweet, Jean-Marc Kabund, Président de l’UDPS, parti de Félix Tshisekedi, s’est emporté, annonçant même la suspension des discussions avec la coalition de Kabila, le FCC. “Honorable Jean Marc Kabund, Vice-président de l’Assemblée Nationale, s’est illustré par des déclarations incendiaires, décrétant gratuitement la suspension de toute discussion avec le FCC jusqu’à ce que les responsabilités soient établies“, accuse M. Kadima dans son message.

Je m’interdis de mettre ces propos sur le compte d’une maladresse politique grave. Mais, les faits renseignent clairement que l’effigie brûlée dernièrement, l’a été en représailles de l’effigie du Président de la République Honoraire qui été brûlée. On a pas entendu Monsieur Kabund faire ne fût ce qu’allusion à ce fait générateur de tout le trouble à l’ordre public que nous déplorons et condamnons“, fait remarquer le président de la jeunesse du PPRD.

Serge Kadima fait en outre remarquer que Jean-Marc Kabund “dit attendre que les responsabilités soient établies, il ne peut que s’en prendre à son propre parti parce que le Ministre qui a sous sa tutelle la gestion territoriale, la sécurité et y compris L’ANR c’est le Ministre de L’intérieur qui est de son obédience. Il ne peut pas prétexter que l’effigie du chef de l’État a été brûlée en présence de l’ANR etc. “

Nous tous, y compris les combattants de L’UDPS, exigeons des explications sur ce double incident où des individus ont vandalisé les effigies des deux Leaders de FCC-CACH sans coup férir“, conclut Serge KADIMA LUABEYA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *