“La situation en République démocratique du Congo continue de représenter une menace inhabituelle et extraordinaire pour la politique étrangère des États-Unis” : Donald Trump

Lire à la une

Sindika Dokolo dénonce une “volonté de nous nuire”

Accusé avec sa femme Isabel Dos Santos par le gouvernement angolais d’avoir fait perdre plus d’un milliard...

Luanda Leaks, des graves révélations qui éclaboussent le duo Dokolo-Dos Santos

C'est une incroyable enquête, menée par le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) qui déballe ici...

14 nouveaux cas d’Ebola confirmés dans l’Est de la RDC

Selon le dernier bulletin épidémiologique daté du jeudi 16 janvier, les cas confirmés ont été signalés dans...
- Publicité-

Selon un texte de l’allocution du président américain Donald Trump devant le congrès ce 22 octobre, transmis reçu par POLITICO.CD et traduit de l’Anglais, la situation en République démocratique du Congo ou en relation avec celle-ci continue de représenter une menace inhabituelle et extraordinaire pour la politique étrangère des États-Unis.

« Pour cette raison, l’urgence nationale déclarée dans l’Instruction 13413 du 27 octobre 2006, telle que modifiée par l’Instruction 13671 du 8 juillet 2014, et les mesures adoptées pour faire face à cette situation d’urgence doivent rester en vigueur au-delà du 27 octobre 2019 » a déclaré Donald Trump.

« Par conséquent, conformément à l’article 202 d) de la loi sur les urgences nationales (50 USC 1622 (d)), je poursuis pendant un an l’urgence nationale en ce qui concerne la situation en République démocratique du Congo ou à l’égard de celle-ci déclarée dans le décret 13413, tel que modifié par le décret 13671 » poursuit le texte.

«Le 27 octobre 2006, par l’Instruction 13413, le Président a déclaré une situation d’urgence nationale concernant la situation en République démocratique du Congo ou en relation avec celle-ci, conformément à la loi sur les pouvoirs économiques d’urgence internationale (50 USC 1701-1706), ordonné des mesures connexes bloquant les biens de certaines personnes contribuant au conflit dans ce pays.”

Et de poursuivre:” Le Président a pris cette mesure pour faire face à la menace inhabituelle et extraordinaire sur la politique étrangère des États-Unis constituée par la situation en République démocratique du Congo ou en relation avec celle-ci, qui a été marquée par des violences et des atrocités généralisées et continue de menacer la stabilité régionale » écrit le texte portant la signature du président américain et distribué par la Maison Blanche.

« Le président a pris des mesures supplémentaires pour remédier à cette urgence nationale dans le décret 13671 du 8 juillet 2014 » conclut le document.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

- Publicité -
- Publicité-

Les + récents

Sindika Dokolo dénonce une “volonté de nous nuire”

Accusé avec sa femme Isabel Dos Santos par le gouvernement angolais d’avoir fait perdre plus d’un milliard...

Felix Tshisekedi à propos de la “Balkanisation”: “arrêtez de suivre les sorciers qui veulent diviser la RDC”

À propos de la balkanisation, le président de la République Félix Tshisekedi a demandé aux congolais d'arrêter de suivre les sorciers qui...

RDC: Pluie de réactions après la sortie offensive du président Félix Tshisekedi à Londres

Les déclarations du président ont suscité des réactions vives sur la toile que Politico.cd a essayé de sélectionner pour vous. Pour Alphonse...

Luanda Leaks, des graves révélations qui éclaboussent le duo Dokolo-Dos Santos

C'est une incroyable enquête, menée par le Consortium international de journalistes d’investigation (ICIJ) qui déballe ici l'activiste congolais et homme d'Affaires...

RDC: Félix Tshisekedi menace les ministres: “ceux qui essayerons d’arrêter mes actions au nom du peuple, quitteront le gouvernement”

Au sujet des ministres qui combattent ses actions au sein du Gouvernement, le président de la République Félix Tshisekedi a promis qu'ils...

Dans l'actualtié

SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join