Selon un texte de l’allocution du président américain Donald Trump devant le congrès ce 22 octobre, transmis reçu par POLITICO.CD et traduit de l’Anglais, la situation en République démocratique du Congo ou en relation avec celle-ci continue de représenter une menace inhabituelle et extraordinaire pour la politique étrangère des États-Unis.

« Pour cette raison, l’urgence nationale déclarée dans l’Instruction 13413 du 27 octobre 2006, telle que modifiée par l’Instruction 13671 du 8 juillet 2014, et les mesures adoptées pour faire face à cette situation d’urgence doivent rester en vigueur au-delà du 27 octobre 2019 » a déclaré Donald Trump.

« Par conséquent, conformément à l’article 202 d) de la loi sur les urgences nationales (50 USC 1622 (d)), je poursuis pendant un an l’urgence nationale en ce qui concerne la situation en République démocratique du Congo ou à l’égard de celle-ci déclarée dans le décret 13413, tel que modifié par le décret 13671 » poursuit le texte.

«Le 27 octobre 2006, par l’Instruction 13413, le Président a déclaré une situation d’urgence nationale concernant la situation en République démocratique du Congo ou en relation avec celle-ci, conformément à la loi sur les pouvoirs économiques d’urgence internationale (50 USC 1701-1706), ordonné des mesures connexes bloquant les biens de certaines personnes contribuant au conflit dans ce pays.”

Et de poursuivre:” Le Président a pris cette mesure pour faire face à la menace inhabituelle et extraordinaire sur la politique étrangère des États-Unis constituée par la situation en République démocratique du Congo ou en relation avec celle-ci, qui a été marquée par des violences et des atrocités généralisées et continue de menacer la stabilité régionale » écrit le texte portant la signature du président américain et distribué par la Maison Blanche.

« Le président a pris des mesures supplémentaires pour remédier à cette urgence nationale dans le décret 13671 du 8 juillet 2014 » conclut le document.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD