Décidé à lutter contre la corruption, les détournements des deniers publics et l’impunité dans son secteur, le ministre des affaires foncières, Molendo Sakombi vient encore de frapper par une mesure de suspension le directeur de l’école nationale des cadastres et des titres immobiliers pour détournement.

Le secrétaire général aux affaires foncières, sur ordre du ministre de tutelle, vient de suspendre le directeur de l’école nationale du cadastre et des titres immobiliers, Sylvain Zelo Okanda sur ordre de son ministre de tutelle, en l’occurrence Molendo Sakombi.

Il lui est reproché le détournement d’une somme de plus de 13.000 dollars américains destinés aux frais académiques 2018 -2019.

Hormis ce détournement, le coordinateur de l’école nationale de cadastre est également accusé d’avoir dépensé sans autorisation préalable 12.600 dollars américains de loyer contrairement aux prescrits de la lettre du ministre.

Sur les injonction du ministre, une enquête a été ouverte et s’il n’arrive pas à prouver son innocence, l’incriminé risque la prison pour les faits lui reprochés.

Dans son allocution de prise de fonction, le ministre Molendo Sakombi avait fait de la tolérance zéro, son credo.

Pour tous ceux qui n’ont pas compris que l’ère du renouveau est en marche au ministère des affaires foncières, voilà un signal fort pour tous les mafieux qui ont fait du ministère des affaires foncières un bien sans maître.

L’ère de l’impunité qui empêche les affaires foncières de contribuer efficacement au budget du gouvernement et lui doter des moyens de sa politique afin de matérialiser la vision du chef de l’Etat est désormais révolue.

Plus que jamais, le Ministre Molendo Sakombi est déterminé à extirper les anti-valeurs qui ruinent son secteur depuis de décennies le secteur des affaires foncières, principal objet des litiges dans les différents cours et tribunaux en RDC.

Thierry Mfundu | POLITICO.CD

1 comment

  1. Je regrette fort pour ces agents payés par l’État congolais se comporté de la manière extrajudiciaire à la place des Agents non payer comme ceux-ci eux qui fournissent même des efforts pesant pour que le dernier public soit ravitailler qu’à l’intérêt National. Nous sommes agents même à cette nous sommes sur le lieu de travail, mais ceux qui ont la chance d’être payés ils sont non présent nous demandons à l’excellence de projeter le contrôle pour pouvoir réorganiser le service,mon regret se situe que j’ai 14 ans de service Arpenteur et juriste en matière foncière courageux au service malgré non payer tout ce temps j’accuse les autorités qu’elles puissent nous reconnaître, moi je suis patriote j’aime mon pays je me donne jour et nuit contribué aux recettes auxquelles je ne reçois rien quand je suis NP.

Comments are closed.