L’Association Africaine des Droits de l’homme (ASSADHO) s’inquiète de la « léthargie » qui caractérise l’instruction du dossier lié à l’affaire des 15 millions de dollars de la décote pétrolière, disparus du trésor public et appelle le Procureur général près la cour de cassation à accélérer les enquêtes.

C’est ce qu’on peut lire ce jeudi 10 août sur le compte tweeter de JC Katende, le président de cette Ong de défense de droit de l’homme: « Procureur près la cour de cassation, nous attendons tjrs les nouvelles du dossier 15 millions ».

Ainsi M. Katende appelle à la fin de l’impunité et appelle le Procureur général à prendre ses responsabilités.

Toujours dans le cadre de voir clair sur ce dossier, le Comité Catholique de Coordination (CLC), a appelé à manifester le 19 octobre prochain sur toute l’étendue du pays pour exiger notamment la suspension des personnes impliquées dans ce dossier.
Une démarche soutenue par la coalition Lamuka qui a appelé ses militants a adhéré à l’initiative du CLC.

Et pourtant le parquet dans un communiqué publié le 17 septembre, avant demandé aux uns et aux autres de s’abstenir d’interférer dans l’enquête que ses services mènent sur ce dossier.

Thierry Mfundu