DRC Health Minister Oly Ilunga Kalenga speaking at the World Health Assembly in May 2019. PH. WHO/Cipriani.

L’ancien ministre congolais de la Santé a été entendu ce mardi à Kinshasa par un juge. Il a été placé en résidence surveillée, annoncent des sources concordantes.

C’est le collectif des avocats de l’ex-ministre congolais qui annonce la nouvelle dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD. “Le Collectif des avocats du Dr. Oly Ilunga, ancien ministre de la Santé de la RDC, informe l’opinion tant nationale qu’internationale que ce dernier a été assigné à résidence surveillée par ordonnance de la Cour de cassation siégeant en chambre du conseil ce mardi 17 septembre 2019“, fait savoir ce communiqué, renseignant par ailleurs que “l’instruction du fond du dossier se poursuit”

L’ex-ministre a été transféré mardi au parquet, trois jours après son arrestation par la police qui le soupçonne d’avoir détourné des fonds alloués à la lutte anti-Ebola, a-t-on appris auprès de son avocat. Il a été entendu par un magistrat, puis inculpé ce mardi.

Dr Ilunga avait démissionné le 22 juillet, en désaccord avec le président Félix Tshisekedi qui venait de lui retirer la conduite de la riposte anti-Ebola.t accusé depuis d’avoir détourné 4,3 millions de dollars mis à sa disposition pour lutter contre l’épidémie d’Ebola, qui a tué plus de 2.000 personnes dans l’est du pays depuis le 1er août 2018.