C’était au cours de la cérémonie de remise et remise entre l’ancien commandant de la 3ème zones de défense le général Jonas Padiri, et le nouveau, le général Sikabwe Fall, que le Chef d’état-major général des Forces armés de la République démocratique du Congo, FARDC, le général, Célestin Mbala, a annoncé aux troupes que le président de la République Félix Tshisekedi veut que l’armée soit réformée.

Il a précisé que cette réforme sera lancé dans plus ou moins un mois, par un contrôle biométrique concernant tous les éléments FARDC à travers tout le pays. Ce contrôle sera le départ de la détermination du nombre des militaires congolais. Tout celui qui ne sera pas  identifié à travers ce contrôle se verra radié de l’armée a-t-il précisé.

Célestin Mbala a demandé aux éléments sur place d’informer aux autres militaires et policiers du vœux du Chef de l’État  de reformer l’armée pour lui redonner sa place sur le plan continental. Il leur a rassuré par ailleurs que le social des hommes en uniforme occupe une place de choix dans le programme d’action  du chef de l’Etat.

En attendant, cette réforme en profondeur, le chef de l’Etat-major  général des FARDC invitent les éléments des FARDC de s’abstenir des tracasseries et d’autres pratiques qui non seulement ne les honorent pas mais qui sont incompatibles à leurs missions.