Après la rencontre entre le premier ministre et le président de la République lundi, le Front commun pour le Congo a tenu une conférence de presse ce mardi 20 août à Kinshasa pour enlever une partie du voile de sa liste des ministrables remise au premier ministre et déjà “acceptée” selon eux par Félix Tshisekedi.

Son coordonnateur, Néhémie Mwilanya, a laissé entendre que le désire de la population congolaise a été entendu du côté FCC. Le prochain gouvernement reflètera un renouvellement de l’équipe de Joseph Kabila.

“Le FCC a joué la carte de la régénérescence, du renouvellement de la classe politique. Vous savez que c’est un appel d’ailleurs qui avait été lancé par son autorité morale pendant qu’il était encore en exercice”, a-t-il déclaré.

Cette régénérescence sera matérialisée entre autre, selon le coordonateur du FCC, par des jeunes et femmes qui ont été alignés sur la liste du prochain gouvernement Ilunkamba. “Vous allez vous en rendre compte lorsque l’équipe gouvernementale sera rendue publique, que le FCC a joué la carte du genre. Un quota significatif, important et surtout qualificatif a été attribué à la jeunesse mais également à la femme“, a promis le prof.

Le tout, pour satisfaire les congolais qui ont attribué la majorité parlementaire à la famille politique de l’ancien chef de l’Etat. “Le FCC montre qu’il est à l’écoute de la population car il provient de la population”, a affirmé Néhémie Mwilanya.

L’équilibre entre l’ancienne école et la génération montante; la représentativité des femmes au prochain gouvernement; sont des critères de sélection retenus par le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Le Chef de l’État Félix Tshisekedi aurait même rejeté sa première proposition du gouvernement pour non respect de ces critères.