Cité par l’Association congolaise pour l’accès à la justice, ACAJ en sigle, dans sa demande auprès du Premier Ministre d’un audit des crédits budgétaires que gère le Secrétariat général du gouvernement qui semble-t-il “continuerait à verser des émoluments à certains anciens membres du gouvernement”, Pierre Kangudia est monté au créneau en qualifiant de meprise et de mauvaise foi cette attitude de l’ACAJ.

“Il s’agit soit d’une méprise, soit d’une mauvaise foi. Les deux cas sont condamnables”, a-t-il dit à nos conféres de Top Congo FM.

Le ministre de budget a rassuré que “tous ceux qui sont à l’Assemblée nationale et au Sénat ne figurent plus sur les listes de paie comme membres du gouvernement”.

“La seule exception est faite aux membres du gouvernement élus députés et confirmés par la Cour constitutionnelle, mais dont les mandats ne sont pas encore validés par l’Assemblée nationale qui est en vacances,” note-t-il.

“Comme moi, nous continuons au gouvernement en assumant les fonctions de ministre pour assurer la gestion des affaires courantes. Nous avons même des intérims que nous assurons. Il ne peut pas avoir de confusions là-dessus”.

Pour ne pas tomber dans ce qu’il qualifie d’attitude offensante, Le ministre de budget demande à ACAJ de vérifier ces infos avant de les mettre à la place publique.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *