Cadre de la coalition de Modeste Bahati Lukwebo, Mike Nendaka a réagi autour du bras de fer face au camp de Joseph Kabila. “Quant à vous qui cherchez à fragiliser le noble combat que mène notre autorité morale, je vous exhorterai à revenir à la raison, et de ne pas se laisser manipuler pour des postes ministériels à la veille de la formation d’un gouvernement”, a mis en garde Mike Nendaka.

Le camarade sénateur Bahati a dès le début milité pour l’intérêt du regroupement, et sa bataille n est nullement motivée par des intérêts pécuniaires. Le professeur se bat pour que notre regroupement soit reconnu à sa juste valeur compte tenu de ses résultats aux échéances électorales de Décembre 2018. Je vous exhorte donc à revenir à la raison”, conseille-t-il.

Évoquant “un soi-disant faux document attribué à l honorable Steve Mbikayi”, Mike Nendaka demande à l’ancien ministre de l’ESU, “de faire preuve d’honnêteté afin d’harmoniser avec sa propre conscience. Pour votre information , tous les candidats ont eu à signer ce document d engagement lors de la perception des émoluments ayant trait aux besoins de la campagne électorale. Toutefois, je voudrai rappeler à ceux la qui semblent récuser leur propre signature de s assumer, et éviter de verser dans les débats de bas échelles qui d ailleurs ne les honorent pas“.

Selon lui, Modeste Bahati Lukwebo qui subit un lynchage médiatique de la part de ses anciens partenaires a commis un seul crime. “Son crime serait d avoir manifesté le desirata de diriger la chambre haute des institutions de la république. Par conséquent, il est qualifié de tous les noms d oiseaux jusqu’à remettre en cause son intégrité morale“.

Mais quoi qu’il en soit, ” l’AFDC-A ne cédera rien, et battra sa campagne sans atermoiement tout en mettant tous les moyens pour une eventuelle victoire” à la présidence du sénat.