À l’approche de l’élection du président du Sénat, la guerre larvée dont se livre le FCC contre AFDC-A prends des allures inquiétantes. Dernier épisode en date est la révélation de l’acte d’engagement signé par les députés nationaux membres du regroupement AFDC-A dont le député du Mont Amba Steve Mbikayi, président du Parti travailliste qui a fait dissidence et a réitéré son soutien à Joseph Kabila.

Dans cet acte d’engagement signé par l’intéressé le 25 mars 2019, Steve Mbikayi s’est engagé à respecter scrupuleusement le protocole d’accord du 17 mars portant création du regroupement politique AFDC-A et son règlement intérieur régissant ce regroupement.

Il s’est aussi engagé à respecter pour ce faire toutes les consignes et directives inhérentes à la discipline et à la bonne marche de ce regroupement. Dans le dernier paragraphe enfin, Steve Mbikayi s’est engagé à ne pas poser tout comportement susceptible de compromettre les intérêts de AFDC-A notamment le débauchage.
Pour ce, il a autorisé le président de ce regroupement qui n’est autre que Bahati Lukwebo a procédé à son remplacement et à appliquer les sanctions corollaires à la faute.

Notons qu’avant cet acte d’engagement, l’AFDC-A a avait déjà mis sur la place publique le récu de 5000$ perçu par Steve Mbikayi pour appuyer sa campagne électorale.

C’était en rapport avec les allégations de Steve Mbikayi qui a réfuté les propos de Bahati Lukwebo sur le paiement de sa caution. Il avait accusé ce dernier d’avoir détourné des millions de dollars du FCC pour les cautions et les frais de la campagne.

Affaire à suivre

Thierry Mfundu

1 comment

  1. La politique doit être un élément pour le bien de la population et non une voie pour ses intérêts personnels.

Comments are closed.