Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

jeudi, juin 4, 2020
DRC
3,644
Personnes infectées
Updated on 4 June 2020 à 14:31 14 h 31 min
DRC
3,071
Personnes en soins
Updated on 4 June 2020 à 14:31 14 h 31 min
DRC
495
Personnes guéries
Updated on 4 June 2020 à 14:31 14 h 31 min
DRC
78
Personnes mortes
Updated on 4 June 2020 à 14:31 14 h 31 min

Sud-Kivu : Kamerhe, Ruberwa, Bitakwira, Nyarugabo à Minembwe pour prêcher la paix entre les communautés

Mardi 09 juillet, le Directeur de Cabinet du chef de l’État Congolais Vital Kamerhe accompagné de
Azarias Ruberwa ministre de la décentralisation, Moïse Nyarugabo, député national, Justin Bitakwira et d’autres leaders originaires de la région du Sud-Kivu sont arrivés dans la zone de Minembwe, territoire de Fizi au Sud-Kivu par l’aéroport de Kiziba.

Il s’agit d’une région instable sur le plan securitaire et qui a connu des violents affrontements armés intercommunautaires. Cette forte délégation est venue sur place pour militer en faveur de la paix dans ce coin du pays entre les différentes communautés qui ont reconnu entretenir des groupes armés.

Comme l’a annoncé Vital Kamerhe lors de son passage à l’Institut Kasali de Bukavu, la délégation est venue aussi au nom du Chef de l’État Félix Tshisekedi apporter une assistance humanitaire aux milliers de déplacés présents dans la région après les différents affrontements.

Notons qu’avant l’arrivée de la délégation de la présidence de la République, une forte délégation des FARDC conduite par le Général Gabriel Amisi Kumba dit « Tango Four» accompagné du commandant de la 33ème région militaire, Akili Muhindo Mundos, et d’autres généraux s’étaient séjourné à Minembwe.
Ils ont promis à la population de tout mettre en oeuvre pour ramener la paix et la sécurité dans la région.
Ils ont aussi demandé aux communautés locales d’oeuvrer pour la paix et de mettre en pratique les différents accords signés entre eux.

Par ailleurs, le chef d’État-Major en charge des opérations avaient également appelé les groupes armés issus des communautés à déposer les armes pour laisser à l’État la charge de sécuriser la population et ses biens.

Une unitiative saluée par la population de Minembwe meurtrie par plusieurs années des conflits communautaires et des attaques armées des miliviens qui pullulent dans cette partie de la république.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Il n y a pas de conflict intercommunotaire et il n y a jamais eu. Nos frere congolais de cette parti EST du pays sont attaqué par les orginaire du Rwanda qui n ayant pas une terre a eux veulent a tout prix s accaparai de cette parti du pays pour en faire leur terre . Cette une aggression importer made in Kigali ( Ruberwa, Nyarugabo, Khamere … ) sont tous dans le camp de l aggresseur ses sont des Rwandais qui travail pour des interets qui sont detrimental aux interets congolaise.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...