25 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 26, 2020
Publicité

Sud-Kivu : Kamerhe, Ruberwa, Bitakwira, Nyarugabo à Minembwe pour prêcher la paix entre les communautés

- Publicité-

Mardi 09 juillet, le Directeur de Cabinet du chef de l’État Congolais Vital Kamerhe accompagné de
Azarias Ruberwa ministre de la décentralisation, Moïse Nyarugabo, député national, Justin Bitakwira et d’autres leaders originaires de la région du Sud-Kivu sont arrivés dans la zone de Minembwe, territoire de Fizi au Sud-Kivu par l’aéroport de Kiziba.

Il s’agit d’une région instable sur le plan securitaire et qui a connu des violents affrontements armés intercommunautaires. Cette forte délégation est venue sur place pour militer en faveur de la paix dans ce coin du pays entre les différentes communautés qui ont reconnu entretenir des groupes armés.

Comme l’a annoncé Vital Kamerhe lors de son passage à l’Institut Kasali de Bukavu, la délégation est venue aussi au nom du Chef de l’État Félix Tshisekedi apporter une assistance humanitaire aux milliers de déplacés présents dans la région après les différents affrontements.

Notons qu’avant l’arrivée de la délégation de la présidence de la République, une forte délégation des FARDC conduite par le Général Gabriel Amisi Kumba dit « Tango Four» accompagné du commandant de la 33ème région militaire, Akili Muhindo Mundos, et d’autres généraux s’étaient séjourné à Minembwe.
Ils ont promis à la population de tout mettre en oeuvre pour ramener la paix et la sécurité dans la région.
Ils ont aussi demandé aux communautés locales d’oeuvrer pour la paix et de mettre en pratique les différents accords signés entre eux.

Par ailleurs, le chef d’État-Major en charge des opérations avaient également appelé les groupes armés issus des communautés à déposer les armes pour laisser à l’État la charge de sécuriser la population et ses biens.

Lire aussi  Ce que Lamuka a dit à Antonio Guterres

Une unitiative saluée par la population de Minembwe meurtrie par plusieurs années des conflits communautaires et des attaques armées des miliviens qui pullulent dans cette partie de la république.

Thierry Mfundu

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Il n y a pas de conflict intercommunotaire et il n y a jamais eu. Nos frere congolais de cette parti EST du pays sont attaqué par les orginaire du Rwanda qui n ayant pas une terre a eux veulent a tout prix s accaparai de cette parti du pays pour en faire leur terre . Cette une aggression importer made in Kigali ( Ruberwa, Nyarugabo, Khamere … ) sont tous dans le camp de l aggresseur ses sont des Rwandais qui travail pour des interets qui sont detrimental aux interets congolaise.

Comments are closed.

EN CONTINU

La ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine en visite de travail en RDC

Depuis lundi, la ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara est en mission officielle...

Insécurité à Kinshasa: L’ambassade de Belgique donne des consignes de sécurité à ses ressortissants

Les consignes de sécurité ont été donné par l’ambassade belge à ses ressortissants suite à la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa, particulièrement dans la commune de Gombe.

Sele Yalaghuli: “Il y a nécessité de tout mettre en œuvre pour réussir les engagements convenus avec le FMI”

Le Ministre de finances Sele Yalaghuli se veut rassurant sur la capacité du Gouvernement à contenir le déficit public dans les limites...

Le médecin chef de zone de santé de Kanzala suspendu pour détournement des fonds

Dans une décision rendue publique samedi 22 février dernier, le Gouverneur de Kasai, Dieudonné Pieme a suspendu le médecin chef de zone...

Greve des professeurs de l’UNIKIN: le ministre de l’ESU rassure les grévistes de la réponse favorable du Gouvernement

Dans un communiqué de presse datant de ce lundi 24 février 2020, le ministre de l'ESU Thomas Luhaka s'est félicité de la...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
Lire aussi  Thambwe Mwamba : "l'adoption et l'exécution du budget ne doivent plus être une simple formalité"
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join