Plus de 30 mille sont attendus ce lundi 24 juin 2019 pour participer à la session ordinaire de l’examen d’Etat 2019, dans la province éducationnelle du Sud-Kivu 1.

Ces épreuves ont été lancées au centre Bukavu 1, situé au collège Alfajiri par le gouverneur de province Théo Ngwabidje. Tout en souhaitant aux finalistes un bon travail, le gouverneur les a aussi appelé à travailler pour obtenir des bons résultats et faire ainsi la fierté de la province. Ngwabidje Kasi a assuré que les conditions sécuritaires sont garanties dans tous les coins de la province, malgré les cas isolés afin que ces épreuves se passent dans la quiétude.

Dans cette même optique, l’inspecteur principal provincial du Sud-Kivu, Tembo Kevandi Bernard tout est mise en œuvre pour une bonne passation de ces épreuves dans les 90 centres de passation de l’examen sur toute l’étendue de la province.

Dans la province éducationnelle Sud-Kivu II, l’inspecteur Principal ProvincialHonoré MBUKUMU NKOBIO fait savoir que 11 246 candidats finalistes, dont 5125 filles sont inscrits pour participer à cette session pour cette année.

Ces épreuves ont été lancées par le Maire adjoint de la ville de Baraka, Émérite Tabisha M’mongelwa à l’Institut Mwenge wataifa, en commune de Baraka-centre, en présence de Jean Mungombe, superviseur National de L’examen d’Etat 2019, en provenance de Kinshasa.

Notons que la province Sud-Kivu compte 3 provinces éducationnelle. Sud-Kivu I couvre les territoires de Kabare, Idjwi, Walungu, Kalehe et la ville de Bukavu; Sud-Kivu II couvre les écoles des territoires d’Uvira et Fizi et celles des villes d’Uvira et Baraka; Sud-Kivu III ne compte que le territoire de Mwenga, Shabunda et la ville de Kamituga.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd