l'info en continu

Le MLC met « un agent double » hors état de nuire

- Publicité-

Le parti de Jean-Pierre Bemba dit avoir déniché en son sein « une taupe » qui le rend transparent. Il s’appelle Eric Bilale. Un juriste et assistant à l’Université protestante au Congo, UPC.

« Il est porté à la connaissance de tous les membres du MLC que Monsieur Eric Bilale a été identifié avec éléments de preuve comme agent double. Partant de cela, il lui est formellement interdit l’accès aux installations du MLC sur toute l’étendu du territoire national« , signe la secrétaire générale du Mouvement de Libération du Congo, Ève Bazaiba Masudi, surnommée  » La dame de fer » pour entre-autre, son intransigeance.

- Publicité-

Désormais, Éric Bilale n’a  » ni titre ni qualité pour parler dans les médias, d’être utilisé ou de poser tout acte au nom et pour le compte du Mouvement de Libération du Congo« , renchérit ce communiqué du 30 mai.

Maître Éric Bilale est un membre du MLC qui a quitté son parti au moment des tractations politiques autour de l’accord de la Saint Sylvestre pour lequel ce parti de Bemba a refusé toute participation au « partage du gâteau ».

Sa prochaine destination, l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS. Il sera tour à tour nommé conseiller juridique et porte-parole du président du Rassemblement Félix Tshisekedi en 2017 et conseiller juridique au cabinet du président de l’UDPS nouvellement élu à ce poste en mai 2018.

Jean-Pierre Bemba acquitté et libéré par la Cour pénal internationale dans l’affaire de crimes de guerre crimes contre l’humanité qui l’opposait au procureur général, le transfuge annonce et fait son come-back au MLC après une démission adressée au directeur de cabinet de Félix Tshisekedi qui en prend acte.

« Mes 9 mois passés en dehors du parti aux côtés de l’actuel président de l’UDPS, Félix Tshisekedi, étaient fondés sur les divergences internes. Maintenant que le Président Jean-Pierre Bemba est acquitté, il n’y a plus de raison que je sois en dehors. Mon retour au MLC n’est que normal, car je rentre chez moi« , justifiera-t-il sur un média local.

Le qualifiant d’agent double, le MLC ne précise cependant pas au compte de quelle autre personne morale ou physique travaillerait l’un des ses cadres, enfin, cet  » agent double ».

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. Un vrai vagabond politique, après il dira que E. Tshisekedi est notre maître. Votre maître a-t-il été vagabond ? En suite il que la politique est dynamique, juriste de la honte

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :