Nord-Kivu: une attaque des miliciens Maï Maï fait une dizaine de morts à Butembo
Milicien FDLR. Photo africa.jeuneafrique.com

Le Maire de la ville de Butembo confirme que ces assaillants se sont réunis en groupe dans plusieurs quartiers de la ville pour mener leur attaque. Mais ceux-ci ont été vite contraint par les services de sécurités qui étaient informés d’avance.

Sylvain Kamamanda, Maire de Butembo confirme que le bilan acruel fait état d’aumoins 10 morts, plusieurs blessés et capturés dans le camp des assaillants. Le maire de Butembo qui s’est livré à la presse locale cet avant midi précise que ses services de sécurité poursuivent la ronde avant de revenir avec un bilan définitif.

Selon la même source, ces assaillants étaient notamment porteurs d’armes en feu et blanche, asociées des symboles des grigris de quoi confirmer que ces rebelles sont des “Mai Mai”.

Pour l’instant, le calme est revenu sur toute l’étendue de la ville. Les vehicules qui etaient bloqués ont repris normalement la circulation.

Cette attaque intervient un jour après une autre qui visait les installations de l’aérodrome de Ruwenda et qui a fait un mort coté assaillants.

Merveilles Kiro/Politico.cd

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“L’Administration Trump ne croyait pas que Fayulu qui aurait pu prendre ses fonctions”: Eliot Engel

Le représentant Eliot Engel, président de la commission des affaires étrangères de…

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.