Felix Tshisekedi tient la constitution après avoir prêté serment en tant que président de la République démocratique du Congo, à Kinshasa, le 24 janvier 2019. © 2019 Olivia Acland/Reuters

L’ONG de défense de droits humains Human Rights watch  a adressé une série de recommandations au nouveau président congolais pour l’amélioration et la promotion des droits humains.

Dans une correspondance publiée ce 11 avril, l’ONG estime que les mesures prises par le président Félix Tshisekedi jusque là sont positives mais souligne “des défis considérables” à relever.

L’organisation demande entre autre au président de “démettre de leurs fonctions les officiers de forces de sécurité et les autres responsables ayant commis des abus, de faire appliquer les droits à la liberté d’expression, de réunion et d’association, de mettre fin à l’ingérence dans le système judiciaire, des garantir la progression des poursuites à l’encontre des personnes responsables des pires abus…”.

Human Rights Watch énumère des actions satisfaisantes prises par Félix Tshisekedi dont la libération des prisonniers politiques mais se dit inquiète d’autres mesures telle que la nomination de l’ancien haut responsable de l’ANR Roger Kibalisa au poste d’assistant du conseiller spécial du président de la république en matière de sécurité.

Sammy Mupfuni | POLITICO.CD