Human Rights Watch formule des recommandations à Félix Tshisekedi pour améliorer les droits humains en RDC
Felix Tshisekedi tient la constitution après avoir prêté serment en tant que président de la République démocratique du Congo, à Kinshasa, le 24 janvier 2019. © 2019 Olivia Acland/Reuters

L’ONG de défense de droits humains Human Rights watch  a adressé une série de recommandations au nouveau président congolais pour l’amélioration et la promotion des droits humains.

Dans une correspondance publiée ce 11 avril, l’ONG estime que les mesures prises par le président Félix Tshisekedi jusque là sont positives mais souligne “des défis considérables” à relever.

L’organisation demande entre autre au président de “démettre de leurs fonctions les officiers de forces de sécurité et les autres responsables ayant commis des abus, de faire appliquer les droits à la liberté d’expression, de réunion et d’association, de mettre fin à l’ingérence dans le système judiciaire, des garantir la progression des poursuites à l’encontre des personnes responsables des pires abus…”.

Human Rights Watch énumère des actions satisfaisantes prises par Félix Tshisekedi dont la libération des prisonniers politiques mais se dit inquiète d’autres mesures telle que la nomination de l’ancien haut responsable de l’ANR Roger Kibalisa au poste d’assistant du conseiller spécial du président de la république en matière de sécurité.

Sammy Mupfuni | POLITICO.CD

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.