l'info en continu

Meurtre des experts de l’ONU, la Monusco attend un signal positif de la part du gouvernement de Tshisekedi dans le déroulement du procès

- Publicité-

Alors que le procès pour l’assassinat de deux observateurs des sanctions américaines, Zaida Catalan et Michael Sharp en 2017, est sur le point d’entrer dans sa deuxième année, la mission de l’ONU en RDC, Monusco, espère à un signal positif de la part du nouveau gouvernement. Felix Tshisekedi a promis de donner une impulsion à la lutte contre la corruption et à l’efficacité du système judiciaire a souligné la cheffe de cette plus importante et ancienne mission de l’organisation de l’ONU au monde.

« Nous ne voulons pas intervenir, tant que la justice suit son cours. Le procès est en cours, mais il est extrêmement important pour nous. Ce procès peut nous informer sur le changement positif en jeu avec le nouveau gouvernement », a-t-elle ajouté.

Les Etats-Unis veulent voir les auteurs du meurtre des experts de l’ONU au Kasaï être punis

- Publicité-

S’exprimant en marge d’une réunion du conseil de sécurité de l’ONU sur la République Démocratique du Congo au mois de mars dernier, l’ambassadeur Jonathan Cohen, représentant permanent par intérim de la mission américaine auprès des Nations unies a rappelé le vœu des États-Unis d’Amérique à voir les auteurs du meurtre des experts de l’ONU au Kasaï être punis.

« Cela fait deux ans que les experts de l’ONU Michael Sharp et Zaida Catalan ont été assassinés » a rappelé Cohen.

« Depuis la première fois qu’il s’est rendu dans l’est de la RDC pour soutenir la démobilisation des enfants soldats, Michael Sharp était profondément attaché à la paix et à la réconciliation. Nous regrettons qu’il n’ait pas vécu les changements qui se produisent aujourd’hui dans les Kasaïs et souhaitons que nous puissions continuer à bénéficier de ses reportages approfondis et de son analyse réfléchie » raconte le diplomate.

Les États-Unis continuent de réclamer des comptes à rendre aux responsables de ces meurtres a plaidé Jonathan Cohen. « Nous exhortons ce conseil à continuer d’appuyer fermement le mécanisme de suivi des Nations Unies à l’appui des enquêtes menées par le Congo » a-t-il conclu.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD
- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU