La non réhabilitation de la prison centrale de Lodja est l’une des causes qui sont à la base des evasions répétées dans la prison centrale de Lodja.

C’est ce que révèle la police dans une communication sur ses pages officielles. “L’état de la prison rurale de Lodja n’offre aucune sécurité tant pour les pensionnaires que pour les hommes commis à la garde”, a déclaré le commissaire provincial de la PNC Sankuru.

Dans un espace de trois semaines, 33 prisonniers se sont évadés dans cette prison. Cinq policiers sont aux soins intensifs suite aux coups et blessures, subies de la part des prisonniers qui cherchaient à s’évader.

À présent, le Commissaire Provincial de la PNC Sankuru vient de décider que chaque Parquet retire ses prévenus en attendant que soit réhabilité ce centre pénitentiaire qui héberge des prisonniers, en réalité libres.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD