À deux ans du meurtre des experts de l’ONU, les États-Unis continuent à appeler à la condamnation des auteurs

S’exprimant en marge d’une réunion du conseil de sécurité de l’ONU sur la République Démocratique du Congo ce lundi, l’ambassadeur Jonathan Cohen, représentant permanent par intérim de la mission américaine auprès des Nations unies a rappelé le vœu des États-Unis d’Amérique à voir les auteurs du meurtre des experts de l’ONU au Kasaï être punis.

“Cela fait deux ans que les experts de l’ONU Michael Sharp et Zaida Catalan ont été assassinés” a rappelé Cohen.

“Depuis la première fois qu’il s’est rendu dans l’est de la RDC pour soutenir la démobilisation des enfants soldats, Michael Sharp était profondément attaché à la paix et à la réconciliation. Nous regrettons qu’il n’ait pas vécu les changements qui se produisent aujourd’hui dans les Kasaïs et souhaitons que nous puissions continuer à bénéficier de ses reportages approfondis et de son analyse réfléchie” raconte le diplomate.

Les États-Unis continuent de réclamer des comptes à rendre aux responsables de ces meurtres a plaidé Jonathan Cohen.

“Nous exhortons ce conseil à continuer d’appuyer fermement le mécanisme de suivi des Nations Unies à l’appui des enquêtes menées par le Congo” a-t-il conclu.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.