Malgré ces sanctions, cet officier de l’armée Congolaise a été récompensé en tant que soldat du peuple par une association basée au Sud-Kivu

“Deux personnes sont désormais listés par les Nations Unies. Le 9 F
février 2018, ces deux personnes ont été ajoutées à l’annexe Nations Unies et enlevées de la liste autonome l’Union Européenne. Concrètement, ces deux personnes restent sous sanctions” a dit dans un mail à POLITICO.CD, Virginie Battu-Henriksson, attaché de presse au département des affaires étrangères du Conseil de l’Union Européenne.

Parmi ces deux personnalités, figure le général-major Muhindo Akili Mundos, cité par plusieurs rapports en tant que l’un des instigateurs de massacres perpétrés contre les civils dans la région de Beni.

Selon le médias La Prunelle Infos, basé à Bukavu, le général-major Akili Muhindo dit Mundos a été déclaré « soldat du peuple » par l’organisation Initiative Régionale pour le Développement et la Paix dans les Grands-Lacs (IRD-GL), une association qui recense depuis plusieurs années, des hommes femmes ayant des valeurs dans tous les domaines de la vie et qui œuvrent pour la paix et le développement dans le pays et dans toute la région des Grands-Lacs africains.

Parmi les 12 personnalités lauréates du prix « IRD-GL Awards », figure le commandant actuel de la 33ème région militaire (Sud-Kivu et Maniema), le général-major Muhindo Akili Charles dit Mundos écrit La Prunelle Infos.

“Vaillant et brave combattant de garde, le général Mundos a depuis sa prise de fonction au Sud-Kivu en qualité du commandant 33ème région militaire mis de l’ordre en chassant des ports et aéroports des militaires qui tracassaient les paisibles citoyens. Il a su assoir une confiance basée sur le rapprochement civilo-militaire dans son plan stratégique de sécurité provinciale” rapporte le média, citant les sources proche de l’association organisatrice de ce trophée.

L’association l’organisatrice de ce trophée indique poursuit La Prunelle Infos que “ces prix visent avant tout à créer de l’émulation dans le chef de différents acteurs officiels ou ceux du secteur privé pour qu’ils travaillent encore plus pour le bien de leurs communautés”.