RDC: timide reprise des activités à Beni après deux jours de violentes manifestations

Les activités socio économiques reprennent peu à peu dans la ville de Beni après deux jours de violentes manifestations contre le report des élections au mois de mars prochain pour les Ville de Beni et Butembo au Nord Kivu et Yumbi dans la province de Mai Ndombe.

Ce samedi matin, quelques boutiques et magasins ont ouvert leur portes.

«Nous sommes venues travailler un peu pour nous permettre d’avoir quelque chose à pour nos enfants. Vous savez bien qu’en RDC, nous n’avons pas l’habitude d’avoir des provisions dans la maison qui pourraient nous permettre de résister pendant plusieurs jours” a expliqué à POLITICO.CD, KAVUGHO MURANDIA DESANGE, vendeuse de friperie retrouvé au marché central de BENI.

On observe également reprise timide de transport en commun comme des taxi moto ou des véhicule privé. Dans d’autres quartiers , quelques jeunes continuent de manière isolée à brûler des pneus.

Le bilan officiel des manifestation de ces deux jours n’est pas encore livré par les autorités locales mais certaines sources indiquent l’interpellation d’une dizaine de personnes par la police et de 4 centres de santé brûlés par les jeunes manifestants.

Luckson Mubake/ Beni

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“L’Administration Trump ne croyait pas que Fayulu qui aurait pu prendre ses fonctions”: Eliot Engel

Le représentant Eliot Engel, président de la commission des affaires étrangères de…

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.