Devant la SADC et les opposants, Nangaa note “quelques problèmes” mais confirme la tenue des élections le 30 décembre

Le président de la CENI Corneille Naanga a confirmé ce vendredi 28 décembre 2018 la tenu des élections présidentielles et législatives nationales et provinciales pour ce dimanche 30 décembre 2018. C’était après la réunion qui a réuni les trois grandes plateformes politiques à savoir CACH, LAMUKA et FCC autour de la CENI sous les auspices de la SADC. Pour Corneille Naanga, ces trois grands candidats sont également appelé à signe un pacte d’engagement pour l’acceptation des résultats en vue de promouvoir la paix dans le pays.

Ce dimanche il y aura élection. Nous allons voter pour le prochain Président de la République, pour nos députés nationaux et provinciaux. Il ya des problèmes qui peuvent se poser par ci par là“, a dit Corneille Nangaa.  “Mais l’essentiel c’était l’occasion de présenter aux représentants des candidats et les candidats président de la République, l’État d’avancement de l’organisation des élections. Cet état est tel que nous allons avoir nos élections le dimanche 30 avril” a indiqué Corneille Naanga

Le président de la CENi a également indiqué que la ville de Kinshasa aura un peu plus d’électeur dans chaque bureau à cause de l’incendie qui s’est produits dans ses locaux dernièrement .  “Nous disons aussi que la cartographie électorale n’a pas changé. La question de Kinshasa était liée au fait que le déficit du matériel que nous avons perdu nous a amené à revoir la taille des bureaux de Kinshasa à 700 personnes alors que dans le reste du pays on aura 600 personnes en moyenne.

Nous en appelons aux uns et aux autres à aller voter de retourner à la maison pour attendre le résultat de manière pacifique”, affirme Corneille Nangaa.

Ces différents candidats sont aussi appelé à signer un pacte d’engagement pour accepter les résultats des urnes

Willy Akonda Lomanga

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“L’Administration Trump ne croyait pas que Fayulu qui aurait pu prendre ses fonctions”: Eliot Engel

Le représentant Eliot Engel, président de la commission des affaires étrangères de…

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.