PUBLICITÉ

A Oslo, une pluie d’hommages à Denis Mukwege à quelques heures de la remise du prix Nobel de la paix

Jan Egeland, secrétaire général du Conseil norvégien pour les réfugiés, NRC, a fait une déclaration à la veille de la cérémonie du prix Nobel de la paix, le lundi 10 décembre, au cours duquel Nadia Murad et Denis Mukwege recevront le prix. Pour ce dernier, le prix attendu depuis longtemps doit marquer le début d’un effort renforcé pour protéger les femmes et les hommes contre les violences sexuelles et les abus sexuels commis pendant les guerres et pour veiller à ce que ceux qui commettent ces crimes de guerre soient tenus pour responsables.

« Dans trop de conflits, les violences sexuelles sont utilisées comme une arme de guerre barbare, en violation des lois internationales et auprès des victimes de ces crimes, qui souffrent en silence » écrit la déclaration du responsable du Conseil Norvégien pour les réfugiés.

- Publicité-

« Denis Mukwege a longtemps été mon favori personnel pour le prix. Menacé de mort, il a non seulement aidé les victimes de violences sexuelles et d’abus commis dans le célèbre hôpital de Panzi en RD Congo, mais a également plaidé sans relâche pour un changement afin d’empêcher plus de personnes à subir les mêmes horreurs » lit-on dans la déclaration de Jan Egelan.

Egeland a d’abord proposé Denis Mukwege au Prix Nobel de la paix en 2008 après plusieurs visites à l’hôpital Panzi, créé par le Dr Mukwege à l’intention des victimes de viol à l’est du Congo.

Ce prix est également un rappel très opportun que des centaines de milliers de victimes du groupe État islamique en Irak languissent toujours sans abri, sans justice. Un an après l’annonce de la victoire du gouvernement irakien sur le groupe «État islamique», la ville de Mme Murad, Sinjar, reste en grande partie inhabitable.

« Plus de 200 000 habitants de Sinjar, principalement des Yézidis, sont toujours déplacés en Irak et à l’étranger. Quelque 1,8 million de personnes sont toujours déplacées dans l’ensemble du pays. Pour que le prix Nobel de la paix de cette année soit réellement significatif, la communauté internationale et le gouvernement irakien doivent écouter Mme Murad et redresser les torts historiques en donnant à toutes les victimes d’atrocités de masse l’accès à la justice » plaide Jan Egelan.

Nadia Murad et Denis Mukwege recevront le prix Nobel de la paix lors d’une cérémonie à l’hôtel de ville d’Oslo, le lundi 10 décembre où l’affluence ne cesse d’augmenter à quelques heures de la cérémonie de remise du prix Nobel de paix 2018.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU