Si l’opposition ne s’unit pas, Ramazani Shadary pourrait bien gagner la présidentielle (Janosch Kullenberg)

Emmanuel Ramazani Shadary, candidat de la plateforme Front Commun pour le Congo, conduite par Joseph Kabila, occupe déjà la troisième place d’un nouveau sondage réalisé par BERCI et GEC après Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo et Vital Kamerhe Lwakanyingini Nkingi, tous candidats de l’opposition à la prochaine élection présidentielle. Dans un précédent sondage réalisé par le centre de recherche Les Points, Emmanuel Razamani Shadary avait été à la tete des intentions de vote devacant Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Dans un tweet en reponse à la publication du sondage réalisé par le groupe d’étude sur le Congo, GEC, Janosch Kullenberg, docteur-chercheur avec un accent particulier sur le maintien de la paix et la protection des civils à l’ONU estime que si l’opposition ne s’unit pas, Emmanuel Ramazani Shadary pourrait bien gagner la prochaine présidentielle avec un peu d’aide de ses amis, qu’il n’a pas nommé.

Reagissant à ce tweet, Jason Stearns, analyste de politique axée sur l’Afrique centrale et les autres pays de l’arcadie, également directeur du Groupe de recherche sur le Congo, un centre de coopération internationale de l’Université de New York, auteur du récent sondage souligne qu’Emmanuel Ramazani Shadary a 20% de retard sur  Felix Tshisekedi, si le taux de participation est de 66%. “Cela représente 7,2 millions de voix. Donc beaucoup d’aide de ses amis” précise-t-il.

Fiston Mahamba
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.