RDC: Les catholiques, l’opposition et la société civile dans la rue pour réclamer le retrait de la machine à voter

Le Comité Laïc de Coordination ne va pas tolérer l’usage de la machine à  voter au prochain scrutin du 23 décembre. Dans une conférence de presse ce lundi à Kinshasa,  l’organisation catholique annonce nouvelle mobilisation contre celle-ci.

«La crédibilité d’un processus électoral dépend également de la qualité de son fichier électoral. L’actuel fichier électoral de la RDC nécessite le toilettage de la part de la Centrale Électorale. Depuis les dernières recommandations de l’OIF, aucun signal n’est donné par la CENI dans le sens de la fiabilisation dudit fichier », dénonce également le CLC.

La semaine dernière, c’est des experts britanniques venus à Kinshasa pour certifier ces machines qui ont jeté un véritable pavé dans la mare. Selon eux, il faut 15 préalables à l’utilisation de ces machines pour un processus transparent.  Du côté des catholiques, on estime que ce rapport est suffisant pour le retrait de ce machine.  “Le rapport des experts britanniques qui a énuméré un certain nombre de problèmes à résoudre quant à l’utilisation de cette machine“, explique-t-on.

Outre les catholiques, les mouvements citoyens Lutte pour le Changement (LUCHA), les Congolais debout ou encore des organisations de la société civile ont marché dans plusieurs villes du pays la semaine dernière contre ces machines.

Alors que la Commission électorale insiste sur le fait que sans ces machines, il sera impossible de voter le 23 décembre, les nouvelles marches programmées par les catholiques et les organisations de la société civile accentuent la pression.

L’opposition congolaise projette également des actions contre ces machines qu’elle rejette. Le 29 septembre, une grande mobilisation commune rassemblant les principales forces de l’opposition est annoncée à travers le pays.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.