La société civile de RDC par l’entremise de son coordinateur national , Christopher Ngoyi Mutamba a donné sa position en rapport avec le processus électoral en cours en RDC. Pour Christopher Ngoyi Mutamba, le processus électoral est piégé et confisqué par le régime en place.

À en croire Christopher Ngoyi Mutamba, le choix d’un dauphin par Joseph Kabila ne rassure pas le bon déroulement du processus électoral qui demeure toujours piégé et confisqué.

Se considérant comme véritable catalyseur des aspirations de la population congolaise, la société civile de la RDC s’oppose à l’utilisation de la machine à voter, à la confiscation des mass-medias par une seule famille politique, à l’instrumentalisation de la justice pour écarter d’éventuels nivaux politiques et dénoncée l’Inde généralisée sur l’ensemble du territoire national …pour se maintenir au pouvoir.

Le fait que Monsieur Kabila ait finalement désigné un dauphin n’est pas un cadeau fait à la Nation et ce seul acte ne peut non plus détendre l’atmosphère tant que les préalables ne seront pas satisfaits“, note Christopher Ngoyi Mutamba. Ce dernier s’en tient à la tenue des élections crédibles, transparente et Apaisée et exige la restauration de la centrale électorale pour mieux garantir l’impartialité du processus électoral.

Tout en réclamant la gestion consensuelle du processus électoral, la société civile de la RDC plaide pour l’application intégrale de la résolution 2409 des Nations unies et de l’accord de la sainte Sylvestre 2016, seules dispositions susceptibles de restaurer l’ordre constitutionnel en RDC.
Kerima