Présidentielle: Kin-Kiey justifie sa candidature et annonce la création d’un nouveau mouvement

Après avoir déposé sa candidature à la présidentielle, Tryphon Kin-Kiey Mulumba officialise, dans un communiqué, la création d’un nouveau mouvement dénommé ENACE (Entendre, Apprendre, Comprendre, Entreprendre).

L’élu de Masimanimba justifie la création de cette structure par le fait que beaucoup de projets de développement ont été combattus de manière farouche ou ont manqué de pertinence. “Le constat est que l’action a manqué d’être partagée et portée par notre Peuple. Les plus fortes actions de contestation et d’affaiblissement sont venues du sein de la classe politique au pouvoir qui a littéralement refusé paradoxalement d’accompagner l’action et de l’assumer“, dit-il dans ce communiqué envoyé à POLITICO.CD.

Kin-Kiey dénonce par ailleurs l’élargissement “mathématique” de la majorité autour du président Kabila car, dit-il, cela “pose la question de crédibilité de l’offre et de cohésion.

Le gap de cohésion a atteint un tel niveau d’ahurissement qu’il a littéralement anéanti le rythme, la cohérence et la puissance de l’action publique. Il faut recréer un consensus fort pour conduire l’action publique et ce consensus passe indubitablement par l’écoute et l’explication“, lance-t-il.

Ce n’est pas d’une Révolution revancharde et destructrice effaçant ce qui a été mené dont le pays a besoin. Le pays a besoin d’un réveil nouveau, d’une évolution forte, d’un engagement puissant et d’un soutien massif de l’action publique menée“, ajoute-t-il sans toutefois mentionner s’il soutenait toujours ou pas le président Joseph Kabila.

La nouvelle plateforme de Kin-Kiey compte notamment l’ancien gouverneur de l’Equateur Jean-Claude Baende comme porte-parole.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.