“Qu’il pleuve ou qu’il neige, Moïse Katumbi sera là demain”, répond Kyungu!
Malgré l’interdiction de la mairie, Gabriel Kyungu Wakumwanza a confirmé à POLITICO.CD l’arrivée de Moïse Katumbi vendredi dans la journée.  Abordant une éventuelle arrestation de Moïse Katumbi lors de son arrivée au Katanga, Kyungu Wakumwanza rappelle que les partisans de Moïse Katumbi ne céderont jamais cette arrestation car le candidat d’Ensemble pour le changement n’a pas de dossiers judiciaires concluant sur l’arrestation de Moïse Katumbi.

“Nous tenons responsables les autorités congolaises de tout malheur qui pourrait arriver à Moïse Katumbi, qui rentre au pays pour déposer sa candidature à la CENI comme vient de le faire son ami Jean-Pierre Bemba”, dit-il. 

“Nous voulons que les autorités congolaises tirent les conséquences de leurs actes en vue de laisser Moïse Katumbi rentrer en homme libre au pays et déposer son dossier de candidature pour la prochaine présidentielle” a déclaré l’un de ténors de l’opposition au Katanga, appelant la population de Lubumbashi à se rendre massivement à l’aéroport de la Luano pour réserver un accueil de taille à Moïse Katumbi.

Par ailleurs, malgré l’interdiction de la mairie contre l’arrivée de Katumbi à Lubumbashi, Garbiel Kyungu répond: “qu’il pleuve ou qu’il neige, Moïse Katumbi sera là demain, il va atterrir à Lubumbashi et tous les Katangaises et Katangaises vont se constituer en bouclier humain pour le protéger. Si Kabila veut l’arrêter, qu’il s’apprête à nous arrêter nous tous“.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions. 

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.