RDC: la mise à la retraite à la Haute Cour militaire handicape le déroulement de procès
Une vue du siège de la haute cour militaire à Kinshasa

A travers les ordonnances signées dernièrement, le président de la république Joseph Kabila, a mis à la retraite certains officiers de l’armée notamment, à la Haute Cour Militaire (HCM) dont le Général Delphin Nyembo ya Bizulu Tililwa, premier président de cette instance judiciaire militaire Congolaise.

Son départ handicape le déroulement de certains procès emblématiques comme celui de l’affaire “Coup d’État monté et manqué” du 1975″ instruit à la suite de la requête du colonel Raymond Omba Pêne Djunga, condamné à mort avec d’autres officiers supérieurs et subalternes de l’armée et civils dans ce dossier par le Conseil général de Guerre .

Avec la mise à la retraite du général Delphin Nyembo, il faut attendre que son remplaçant ait le temps de s’imprégner de ce dossier afin de poursuivre l’examen de l’affaire. Mais ça pourra prendre le temps que ça peut étant donné que c’est une requête tendant à obtenir la révision de l’arrêt du conseil général de Guerre et il faut le temps pour fouiller certains documents et interrogé certaines personnalités citées.

Il y a dix ans que le colonel Raymond Omba Pêne Djunga a introduit sa requête en révision après cette de l’affaire Simon Kimbangu qui a été traitée avec célérité par la haute cour militaire. La mise à la retraite du général Delphin Nyembo risque d’occasionner la reprise à zéro de cette affaire.

Kerima

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.