Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

RDC: Le CLC promet de paralyser tout le pays si Kabila dépose sa candidature

Dans une déclaration faite à Kinshasa, les sociétaires du comité laïc de coordination (CLC) , une structure reconnue par l’archidiocèse de Kinshasa menace d’initier les actions de grandes envergures paralysant le pays si  le président sortant, Joseph Kabila, dépose sa candidature.

Géniteur des marches pacifiques  anti-Kabila entre décembre 2017 et février 2018, pour exiger la mise en application de l’accord du 31 décembre 2016 dans son volet décrispation politique, le CLC avait observé une trêve depuis fin mars dernier afin d’apprécier les gestes de bonne volonté de la classe politique Congolaise dans la recherche d’une issue favorable à la crise électorale que traverse le pays depuis décembre 2016.

Dans les jours à venir, le CLC indique qu’il battra un rappel des troupes pour appeler les congolais à se mobiliser pour empêcher la candidature de Joseph Kabila, plébiscité autorité morale du Front Commun pour le Congo, FCC, une plateforme électorale regroupant les partis politiques membres de la majorité présidentielle et de l’opposition participant au gouvernement issu de l’accord de la Saint Sylvestre.

La plateforme électorale ensemble pour le changement, qui porte la candidature de l’opposant Moise Katumbi aux prochaines élections présidentielles, a également menacer de déclencher l’application de l’article 64 de la Constitution Congolaise au cas où le FCC désignerait Joseph Kabila en tant que candidat pour un troisième mandat anti constitutionnel.

Kerima et Fiston Mahamba
- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...