RDC: Le CLC promet de paralyser tout le pays si Kabila dépose sa candidature
Archives. Lecture de la déclaration par les membres du CLC à Kinshasa. Photo: Gode Kalonji
Dans une déclaration faite à Kinshasa, les sociétaires du comité laïc de coordination (CLC) , une structure reconnue par l’archidiocèse de Kinshasa menace d’initier les actions de grandes envergures paralysant le pays si  le président sortant, Joseph Kabila, dépose sa candidature.

Géniteur des marches pacifiques  anti-Kabila entre décembre 2017 et février 2018, pour exiger la mise en application de l’accord du 31 décembre 2016 dans son volet décrispation politique, le CLC avait observé une trêve depuis fin mars dernier afin d’apprécier les gestes de bonne volonté de la classe politique Congolaise dans la recherche d’une issue favorable à la crise électorale que traverse le pays depuis décembre 2016.

Dans les jours à venir, le CLC indique qu’il battra un rappel des troupes pour appeler les congolais à se mobiliser pour empêcher la candidature de Joseph Kabila, plébiscité autorité morale du Front Commun pour le Congo, FCC, une plateforme électorale regroupant les partis politiques membres de la majorité présidentielle et de l’opposition participant au gouvernement issu de l’accord de la Saint Sylvestre.

La plateforme électorale ensemble pour le changement, qui porte la candidature de l’opposant Moise Katumbi aux prochaines élections présidentielles, a également menacer de déclencher l’application de l’article 64 de la Constitution Congolaise au cas où le FCC désignerait Joseph Kabila en tant que candidat pour un troisième mandat anti constitutionnel.

Kerima et Fiston Mahamba

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.