RDC: Un évêque italien nommé nouveau nonce Apostolique

Le pape François Ier a choisi  Monseigneur Ettore Balestrero, de nationalité italienne comme nouveau nonce Apostolique en République Démocratique du Congo. À 52 ans, le nouveau représentant du pape François Ier en RDC était jusque là archevêque titulaire de Vittoriana. Ettore Balestrero était jusqu’ici nonce Apostolique en Colombie.

Sa nomination intervient dans un contexte politique difficile au moment où les relations sont tendues entre l’église catholique romaine de la RDC et le pouvoir de Kinshasa. Le comité laïc de coordination, une structure de l’église Catholique est en première ligne de front contre la non application intégrale de l’accord de la Saint-Sylvestre par le gouvernement Congolais. Cette structure a mobilisé plusieurs dizaines de milliers de Congolais en vue de dénoncer la mauvaise foi de Kinshasa dans la mise en œuvre de prescrits de cet accord, appelé a conduire le pays vers les élections apaisées.

Ce remplacement au sein de l’ambassade du Vatican en RDC intervient après celui fait début 2018 a l’archidiocèse de Kinshasa où l’évêque du diocèse de Mbandaka-Bikoro, Monseigneur Fridolin Ambongo, avait été désigné comme évêque coadjuteur du cardinal Laurent Monsengwo, dont l’age de retraite est déjà dépassé. Le moment de l’annonce de sa nomination par le St Père, après le rappel de Mgr Nonce Apostolique Luis Mariano Montemayor, ne nous paraît pas fortuit!” réagissait Trymhon Kin-Kiey Mulumba, cadre de la Majorité Présidentielle, via son compte Twitter.

Pour lui, il y a au Vatican “comme un désir d’apaisement.” “Le message clair de paix émanant du [Pape] est qu’il ne souhaite pas une dégradation des relations avec l’État congolais qui serait du fait de l’Église Catholique dont les princes se sont trop engagés en politique“, poursuivait-il.

Kerima et Fiston Mahamba

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.