RDC: 180 jours après leur arrestation, les cinq militants de Filimbi toujours en détention!

Accusés d’atteinte à la “sûreté de l’État “en lien avec leur participation à la manifestation pacifique appelant la population à adhérer à l’appel du comité Laïc de coordination( CLC) pour sa marche du 31 décembre 2017, ces activistes du mouvement Filimbi restent en prison jusqu’à ce jour sans aucune suite judiciaire.

180 jours après leur arrestation, les organisations de défense de droits de l’homme comme la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (Fidh) condamne cette détention jugée arbitraire des cinq activistes de Filimbi ainsi que leur harcèlement judiciaire qui ne vise qu’à sanctionner leurs activités de défense des droits civils et politiques en RDC.

Carbone Beni et ses compagnons de lutte ont été annoncés enlevés à Kinshasa le 23 décembre 2017 pendant qu’ils distribuaient des brochures visant à sensibiliser la population de quartiers populaires de la capitale sur la marche pacifique programmée par les laïcs catholiques le 31 décembre 2017 afin de réclamer l’application intégrale de toutes les dispositions nécessaires de l’accord du centre interdiocésain dans son volet décrispation politique.

Kerima

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.