Global witness, une organisation britannique engagée dans la lutte contre la corruption et la transparence des industries extractives à travers le monde, appelle l’entreprise Suisse Glencore à ne pas payer des millions d’euros de redevance à l’Israélien Dan Gertler, sur qui pèse des sanctions américaines, à travers une société lui appartenant.

Gertler, un proche du régime de Kinshasa détient les droits de paiements contractuels de deux mines appartenant à Glencore au Congo-Kinshasa . Ces droits valent des dizaines de millions de dollars par an, mais les paiements ont été temporairement suspendus à la suite des sanctions américaines. Glencore prévoit de payer Gertler en euros plutôt qu’en dollars américains malgré le fait que le trésor américain l’a sanctionné en 2017.

Global witness a toujours mis en garde contre les risques de partenariat avec Dan Gertler, mais pendant des années Glencore a défendu ce partenariat. Contourner les sanctions et payer des millions de Dan Gertler pendant des années constitue as une solution acceptable à ce conflit. Les autorités américaines doivent obliger Glencore à rendre des comptes lorsque ces paiements à Gertler reprendront” declare Peter Jones, chef de campagne de Global witness.

Kerima