“Ensemble” n’a jamais indiqué qu’elle ne soutiendra pas la candidature de Félix Tshisekedi à la Présidentielle
Des opposants discutant lors d’une veillée de prière à Bruxelles, à l’occasion de la mort de Tshisekedi

Dans une interview accordée à POLITICO.CD, le député Jean-Bertrand Ewanga Isewanga, a indiqué que cette déclaration a été faussement attribuée à Delly Sessanga, secrétaire général de la plateforme Ensemble.

Il ne s’agit pas d’affirmer que Félix Tshisekedi soit notre ennemi. Il est notre président au niveau du Rassop et nous avons salué son élection en tant que président de l’Union pour la démocratie et le progrès social et sa désignation en tant que candidat de l’UDPS à la prochaine présidentielle” a dit Bertrand Ewanga.

L’ancien secrétaire général de l’Union pour la Nation Congolaise de Vital Kamerhe, indique Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi sont deux leaders politiques entretenant de bonnes relations et ayant une même vision.

À la question de savoir que ferait la plateforme Ensemble, si Moïse Katumbi n’arrive pas à revenir en RDC suite à ses déboires judiciaires, Jean-Bertrand Ewanga indique que conformément à l’accord les élections doivent être inclusives, qui implique qu’il n’y aura pas des élections sans Katumbi.

Reconnaissant qu’il y a déjà des candidats déclarés, dans toutes les plateformes de l’opposition, Jean-Bertrand Ewanga indique qu’il y aura des critères à remplir et que les plateformes de l’opposition se mettent ensemble pour désigner un candidat commun de l’opposition.

Toutefois, le député n’exclut pas un manque de consensus sur une candidature unique. “Dans ce cas nous irions aux élections et que le meilleur gagne” a dit Bertrand Ewanga, confiant que l’opposition remportera ces élections face au candidat de la majorité dont la désignation créera de l’implosion au sein de la famille présidentielle à l’avantage de l’opposition Congolaise.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.