L’UDPS maintient son exigence “d’un gouvernement légitime” pour enterrer Tshisekedi
Un gouvernement “illégitime” ne doit pas organiser les obsèques du leader de l’opposition en République démocratique du Congo disait son parti l’année dernière. La situation n’a pas changé, même après la signature hier d’un protocole d’accord pour ses funérailles, mettant terme à plus d’un de bras de fer.

Augustin Kabuya, porte-parole de l’UDPS, confirme l’information. Il refuse cependant “toute polémique” autour de ce dossier. Pour lui, la question des funérailles de Tshisekedi ne doit pas “tourner autour de personnes”, affirmant cependant que l’UDPS n’a pas changé de position au sujet de ses exigences d’un gouvernement “légitime” avant d’enterrer Tshisekedi.

Nous ne voulons plus de polémique, le plus important c’est d’enterrer le Patriarche dans la paix et l’honneur. Mais pour ce qui est de Tshibala, nous n’avons pas changé de position”, affirme-t-il avant d’interroger:  “Où avez-vous vu un fils qui a déserté la maison de son père avoir le droit à l’héritage?

En effet, dans un communiqué publié une semaine après le décès d’Etienne Tshisekedi, l’UDPS avait exigé la mise en place d’un nouveau gouvernement de transition avant le rapatriement de la dépouille. Ce principal parti de l’opposition avait également rejeté la nomination de Bruno Tshibala, un dissident, au poste de Premier ministre.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.