samedi, octobre 3, 2020
DRC
10,729
Personnes infectées
Updated on 3 October 2020 à 18:08 18 h 08 min
DRC
274
Personnes en soins
Updated on 3 October 2020 à 18:08 18 h 08 min
DRC
10,183
Personnes guéries
Updated on 3 October 2020 à 18:08 18 h 08 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 3 October 2020 à 18:08 18 h 08 min

La ligue nationale de football suspend le championnat pour marquer sa solidarité à ses dirigeants en détention

- Publicité-

La ligue nationale de football, première division congolaise de football, annonce la suspension de compétition après l’interpellation de quatre hauts dirigeants sportifs congolais, poursuivis dans une affaire de détournement.

« Réunie en séance extraordinaire le mercredi 18 avril 2018, la Commission de gestion de la Ligue Nationale de Football << LINAFOOT >> est au regret d’informer l’opinion publique en général et en particulier les clubs engagés à la 23ème édition du Championnat National, qu’en solidarité avec le Président de la Fédération Congolaise de Football Association << FECOFA >> en sigle, organe faitier du Football Congolais et ses deux vice-présidents, humiliés et privés injustement de leur liberté, elle suspend toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre« , annonce un communiqué publié mercredi et consulté par POLITICO.CD.

Le document affirme toutefois autoriser, à titre exceptionnel, le déroulement des rencontres programmées pour ce 18 avril 2018.

Constant Omari Selemani (président de la Fédération Congolaise de Football, FECOFA); Roger Bondembe Bokanianga, Théobald Binamungu Rubambura (vice-présidents de la FECOFA) et Barthélemy Okito Oleka (secrétaire général aux sports et loisirs) ont été interpellés et placés en garde à vue au parquet de la commune de Matete depuis mardi 17 avril 2018 dans la soirée, a appris POLITICO.CD mercredi de sources judiciaires.

Ces trois responsables de l’entité sportive du football congolais sont poursuivis par une action menée par le bureau de Luzolo Bambi, conseiller spécial du chef de l’Etat congolais en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme.

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...