La ligue nationale de football, première division congolaise de football, annonce la suspension de compétition après l’interpellation de quatre hauts dirigeants sportifs congolais, poursuivis dans une affaire de détournement.

Réunie en séance extraordinaire le mercredi 18 avril 2018, la Commission de gestion de la Ligue Nationale de Football << LINAFOOT >> est au regret d’informer l’opinion publique en général et en particulier les clubs engagés à la 23ème édition du Championnat National, qu’en solidarité avec le Président de la Fédération Congolaise de Football Association << FECOFA >> en sigle, organe faitier du Football Congolais et ses deux vice-présidents, humiliés et privés injustement de leur liberté, elle suspend toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre“, annonce un communiqué publié mercredi et consulté par POLITICO.CD.

Le document affirme toutefois autoriser, à titre exceptionnel, le déroulement des rencontres programmées pour ce 18 avril 2018.

Constant Omari Selemani (président de la Fédération Congolaise de Football, FECOFA); Roger Bondembe Bokanianga, Théobald Binamungu Rubambura (vice-présidents de la FECOFA) et Barthélemy Okito Oleka (secrétaire général aux sports et loisirs) ont été interpellés et placés en garde à vue au parquet de la commune de Matete depuis mardi 17 avril 2018 dans la soirée, a appris POLITICO.CD mercredi de sources judiciaires.

Ces trois responsables de l’entité sportive du football congolais sont poursuivis par une action menée par le bureau de Luzolo Bambi, conseiller spécial du chef de l’Etat congolais en matière de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le terrorisme.