Martin Fayulu: “on ne peut pas accepter des élections non transparentes, il faut être sérieux!”

Martin Fayulu: “on ne peut pas accepter des élections non transparentes, il faut être sérieux!”

Ce cadre de l’opposition accuse la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de préparer une tricherie aux élections prevue le 23 décembre prochaine. “La fraude première en élection c’est d’abord le découpage, et le numéro deux de la chose c’est le fichier électoral. Le fichier-là n’est pas fiable. On ne peut pas aujourd’hui aller aux élections avec un fichier non viable“, dit-il dans une intervention mardi au média allemande Deutsche Welle.

Pour lui, la machine à voter constitue également une preuve de la volonté du camp du président Kabila à tricher aux prochaines élections. “Vous parlez de la machine à voter, nous avons appris que la Corrée du sud a interdit à la société qui fabrique les machines de les exporter.

Monsieur Kabila vous fait croire qu’il veut aller aux élections, mais il crée des conditions difficiles, des conditions de chaos pour qu’il y a pas élections “, ajoute-t-il.

Comme solution, Martin Fayulu réitère la proposition de l’opposition à organiser des élections qu’après le départ du président Kabikla. “Nous, nous sommes en train de préparer les vraies élections. Avant ces élections, il faut un gouvernement de transition sans Kabila pour que finalement ce gouvernement puisse nous produire des élections crédibles, transparentes et apaisées. C’est toute à faire réaliste si les gens le veulent” explique-t-il.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.