Martin Fayulu: “on ne peut pas accepter des élections non transparentes, il faut être sérieux!”

Ce cadre de l’opposition accuse la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de préparer une tricherie aux élections prevue le 23 décembre prochaine. “La fraude première en élection c’est d’abord le découpage, et le numéro deux de la chose c’est le fichier électoral. Le fichier-là n’est pas fiable. On ne peut pas aujourd’hui aller aux élections avec un fichier non viable“, dit-il dans une intervention mardi au média allemande Deutsche Welle.

Pour lui, la machine à voter constitue également une preuve de la volonté du camp du président Kabila à tricher aux prochaines élections. “Vous parlez de la machine à voter, nous avons appris que la Corrée du sud a interdit à la société qui fabrique les machines de les exporter.

Monsieur Kabila vous fait croire qu’il veut aller aux élections, mais il crée des conditions difficiles, des conditions de chaos pour qu’il y a pas élections “, ajoute-t-il.

Comme solution, Martin Fayulu réitère la proposition de l’opposition à organiser des élections qu’après le départ du président Kabikla. “Nous, nous sommes en train de préparer les vraies élections. Avant ces élections, il faut un gouvernement de transition sans Kabila pour que finalement ce gouvernement puisse nous produire des élections crédibles, transparentes et apaisées. C’est toute à faire réaliste si les gens le veulent” explique-t-il.