L‘examen et adoption du projet de loi portant dispositions relatives à la promotion et au développement du projet Grand Inga a été étudié aujourd’hui au Palais du peuple à Kinshasa. Ce texte de loi a été transmis au bureau de l’Assemblée nationale par le Gouvernement depuis plusieurs jour.

Le ministre de l’Energie et Ressources hydrauliques Ingele Ifoto, accompagné du ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, était convié à cette plénière pour présenter l’économie générale de ce texte de loi.

Mais avant même que les députés nationaux puisse suivre l’intervention du ministre, l’honorable Henri-Thomas Lokondo a sollicité la parole pour une motion incidentielle, demandant à ses collègues de rejeter ce texte de loi et ne pas l’examiner.

Pour l’élu de Mbandaka, ce projet de loi amené par le Gouvernement ne relève plus du domaine réglementaire. “D’autant plus que la République est déjà dotée de deux lois relatives au secteur de l’électricité et au secteur de l’eau”, explique-t-il.

Premier à prendre la parole durant les débats, le député national Juvénal Munubo, qui a appuyé la motion de Lokondo, a demandé pour sa part que ce texte venu du Gouvernement soit rétorqué.  Le député de l’UNC a soutenu que ce texte de loi sur le projet Grand Inga n’est pas une loi qui porte sur la gestion de l’Etat. “Donc, il n’y a pas de justification, pas fondement constitutionnel, et pas d’opportunité pour légiférer sur ce projet de loi”, a-t-il martelé.

Le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale a tenté d’énerver la procédure parlementaire en accordant, avant le vote, la parole au ministre Ingele Ifoto, sous prétexte que c’est pour donner des plus amples informations aux députés nationaux autour de l’opportunité d’examiner ce texte de loi. Le ministre a ainsi indiqué que le traité signé entre la RDC et l’Afrique du Sud par rapport au projet Grand Inga exige que les parlements des deux pays prennent des lois spécifiques.

Malgré tous ces efforts pour faire accepter les députés nationaux à pouvoir examiner ce projet de loi, à l’issue du vote à main levée, la motion de Lokondo a été retenue par l’assemblée plénière. Et par conséquent, le projet de loi portant dispositions relatives à la promotion et au développement du projet Grand Inga a été déclaré irrecevable donc, il est rejeté ipso facto.