Tathy Bikamba, vice-gouverneur de l’Equateur, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, a été interpellé au Parquet général depuis dimanche 1er avril, a annoncé à la presse par le porte-parole du gouvernement provincial, Rossy Bolekwa, cité par Radio Okapi.

Selon la radio onusienne,Tathy Bikamba est poursuivi pour viol et harcèlement sexuel. Le fait, explique-t-on, s’est déroulé samedi 31 mars. “Le vice-gouverneur aurait sollicité, auprès des parents avec lesquels il a des affinités, que la fille, 20 ans, vienne lui rendre service chez lui (…) Le vice-gouverneur Tathy Bikamba va alors inviter la jeune fille, son étudiante à l’Institut supérieur pédagogique de l’Equateur, dans un hôtel. C’est là qu’il va abuser d’elle, sous les effets des produits somnifères”

“Comme la fille tardait à reprendre conscience, le vice-gouverneur, va appeler son oncle, qui est médecin, pour venir la chercher. Les tests à l’hôpital auraient révélé qu’elle était hypnotisée et violée”, ajoute Radio Okapi.

Le vice-gouverneur nie cependant les faits et crie à “un montage en vue de le salir.”

La mise en accusation du vice-gouverneur Tathy Bikamba a d’abord fait l’objet, le même dimanche, d’un conseil de ministres, élargi au comité provincial de sécurité, a indiqué Rossy Bolekwa.

Avec RO.