Pour régler le problème de dédoublement de certains partis politiques, la CENCO invite le CNSA à étendre cette mesure à d’autres partis qui souffrent encore du dédoublement.

En vue de favoriser la bonne tenue des élections, l’abbé Jean Marie Bomengola, secrétaire de la Commission épiscopale des Communications sociales, invite le vice- premier ministre chargé de l’Intérieur d’appliquer à bon escient les dispositions de l’Accord de la St Sylvestre en la matière.

Le CNSA a jusque là tranché le cas de quatres parties: l’Alliance pour le renouveau du Congo(ARC) revient à Olivier Kamitatu, le parti democrate- chrétien(PDC) à José Endundo, l’Union nationale des démocrates fédéralistes(UNADEF) à Gabriel Kyungu, et l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC) à Christian Mwando Nsimba.

Le Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral a notifié que le cas de l’ACO, l’UDPS, le M17 et le NBP serait réglé ultérieurement.

Le CNSA appelle le MSR( Mouvement social pour le renouveau) dirigé par Pierre Lumbi à créer un autre parti vu qu’il n’a jamais obtenu l’arrêté d’enregistrement.