47 personnes tuées en un an de manifestations en RDC selon l’ONU
Un homme arrêté par la police, le 19 janvier 2015 à Kinshasa, en marge des manifestations contre le pouvoir de Joseph Kabila (Photo d'illustration). © AFP/Papy Mulongo
Un homme arrêté par la police, le 19 janvier 2015 à Kinshasa, en marge des manifestations contre le pouvoir de Joseph Kabila (Photo d’illustration). © AFP/Papy Mulongo

Dans son rapport sur les droits de l’homme en RDC au cours de la période allant de janvier 2017 à janvier 2018 rendu public ce lundi 19 mars 2018 par le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme(BCNUDH), l’ONU accuse les forces de l’ordre et de sécurité d’avoir tués au moins 47 personnes lors de différentes manifestations.

Le BCNUDH indique qu’aux moins ces personnes ont été tuées par la police et l’armée lors des représsions de différentes manifestations contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila.

Ce rapport dit qu’entre le 1er janvier 2017 et le 31 janvier 2018, au moins 47 personnes, dont quatres femmes et trois enfants, ont été tués par des membres des services de sécurité et des forces de défense alors qu’elles participaient à des manifestations.

Selon le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme, il s’agit des manifestations organisées le 07 août 2017 par des sympathisants de l’ex-mouvement Bundu Dia Kongo dans la ville de Kinshasa, celles des 15, 28 et 30 novembre 2017, organisées par des partis politiques d’opposition et des organisations de la société civile, ainsi que des rassemblements organisés le 31 décembre 2017 et le 21 janvier 2018 par le Comité laïc de coordination (CLC).

L’ONU accuse ce pendant les autorités congolaises d’avoir tentées de dissimuler les violations des droits de l’hommd commises lors de manifestations, en emportant les corps des victimes. “Les autorités ont manifesté peu d’effort pour enquêter sur les graves violations des droits de l’homme commises par les agents des services de sécurité”, a fait remarqué l’ONU dans ce rapport.

Pendant les deux premières marches catholiques, ce rapport précise que 17 personnes ont été tuées par balles.

Jeancy Ngampuru

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.