L’Assemblée provinciale du Bas-Uele a été suspendue pour “privilégier la stabilité des institutions”, affirme Mova
Depuis vendredi 2 mars la nuit, la police nationale congolaise (PNC) a bouclé les périmètres d’accès aux bureaux de l’Assemblée provinciale du Bas-Uele à Buta pour exécuter la décision du ministre de l’Intérieur  suspendant toutes  les activités de l’organe délibérant jusqu’à nouvel ordre.

Cette mesure est tombée au moment où une motion de censure vise le gouverneur de province, Armand Kasumbu, depuis jeudi dernier. Une situation que dénonce les opposants qui accusent le gouvernement central de freiner la marche démocratique de cette institution.

Cependant,  pour le nouveau  vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Henri Mova Sakanyi, cette décision a été prise pour “privilégier” la stabilité des institutions. « Lors de la dernière conférence des gouverneurs, nous avons privilégié la stabilité des institutions. Il a été établi qu’à quelques mois des élections, qu’on puisse stabiliser les institutions exécutives et délibératives des provinces. Et donc c’est une obligation de maintien d’ordre public de ne pas trop secouer des autorités établies”, explique  Henri Mova Sakanyi lors de son passage ce dimanche dans la région.

“Si cela s’impose, il faut donc respecter les procédures. Il nous a été obligé de suspendre cette procédure pour en savoir plus. Je vais donc prendre contact nécessaire afin qu’on tire la chose au clair. La motion a été intempestive », ajoute-t-il.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

La colère de l’Abbé Donatien Nshole

Tantôt en colère, tantôt désemparé, l’Abbé Donatien Nshole, Secrétaire général de la CENCO a accordé une interview à POLITICO.CD, dans laquelle il fustige la classe politique congolaise.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.