Lambert Mende pleure sa mère

Le ministre de la Communication et des médias, Lambert Mende Omalanga, a rendu samedi soir à Kinshasa, un vibrant hommage à sa défunte mère en soulignant « la noblesse, la simplicité, l’humilité et le sens du pardon » qui la caractérisaient.

Née à Lodja, dans la province du Sankuru,  le 02 août 1935 et mariée à papa Charles Wemambolo Ahela qui l’a précédée dans l’au-delà  en 1993, Maman Pauline WashokenyiDondja a mis au monde de nombreux enfants qui lui ont donné 67 petits-fils et 31 arrières petits-fils.

Dans son intervention, le ministre Mende a rappelé que déjà touchée par la maladie, sa mère a beaucoup souffert de son engagement politique au sein de l’opposition clandestine parce qu’il n’était pas bon à l’époque d’être la mère d’un opposant.  « Même ses amis et ses voisins à Bandalungwa avaient peur de la fréquenter » par crainte d’être indexé par le pouvoir, a dit Lambert Mende.

C’est alors que lui et ses sœurs ont dû l’exfiltrer en Belgique où, pour des raisons de commodité liée à sa maladie, ils lui ont obtenu la nationalité belge, a dit Lambert Mende qui a conclu avec un brin d’ironie que « moi, Mutetela et Congolais, je suis le fils d’une Belge ».

Pour sa mère, a dit le ministre Mende, « il y a toujours quelque part quelque chose de bon dans un être humain ». C’est pour cela que Maman Pauline enseignait à ses enfants notamment à pardonner, à respecter les autres  et à faire ce qui est correct sans s’occuper de ce que les autres en disent, a-t-il encore rappelé.

Aussi, lorsque le ministre Mende dont le nom figure sur la liste des personnalités indexées par l’Union européenne a été autorisée à rendre visite à sa mère en octobre 2017, cette dernière l’avait accueilli en lui disant : « tu vois, même les Belges t’ont autorisé à venir me voir ».

Avec ACP.

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“L’Administration Trump ne croyait pas que Fayulu qui aurait pu prendre ses fonctions”: Eliot Engel

Le représentant Eliot Engel, président de la commission des affaires étrangères de…

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.