Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
2,966
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
2,469
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
428
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min
DRC
69
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 5:26 5 h 26 min

Pierre Lumbi appelle à l’unité pour « faire reculer la dictature »

Dans une interview samedi à Radio Okapi, Pierre Lumbi réitère le soutien de la principale coalition de l’opposition aux actions du Comité des Laïcs qui appelle à marcher le 21 janvier prochain. Pour lui, « s’évertuer à entraver cette marche vers l’unité est suicidaire pour l’opposition ». 

Le haut cadre du Rassemblement appelle à l’unité des forces de l’opposition autour des actions de terrain. « Nous interpellons tous ceux qui proclament leur foi au changement démocratique et leur demandons de s’unir dans l’action sur le terrain», dit-il à la radio onusienne, avant d’ajouter: « seule l’action sur le terrain et seule l’action va permettre de faire reculer la dictature. »

Malgré la répression sanglante de la marche du 31 décembre, une nouvelle marche est annoncée pour le dimanche 21 janvier en République démocratique du Congo.«Comme d’habitude, nous allons marcher pacifiquement avec nos rameaux de paix, nos bibles, nos chapelets et nos crucifix pour sauver le Congo, notre patrimoine commun, dans le respect sacré des personnes et des biens», appelle un communiqué consulté par POLITICO.CD. 

Cette nouvelle marche arrive alors que le gouvernement a mis en garde les Catholiques contre toute nouvelle mobilisation jugée insurrectionnelle. Les catholiques promettent de leur côté de maintenir la lutte et de ne pas baisser les bras.

Pierre Lumbi appelle de son côté à l’unité des forces démocrates, « qu’elles soient de l’opposition, de la société civile ou des mouvements citoyens devient une urgence nationale et un impératif de combat dès lors que cette unité stratégique n’implique ni fusion, ni confusion, ni subordination des identités des uns et des autres »

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...