Kananga, ex-Luluabourg, au coeur de la République démocratique du Congo, a offert un accueilli chaleureux au fils du coin, le député de l’opposition et président de l’Union Démocratique Africaine Originelle (UDA Originelle) Claudel André Lubaya.

Je suis venu en messager de paix, j’apporte un message de paix, je veux réconcilier les uns et les autres, pacifier et rétablir la cohésion“, dit-il à POLITICO.CD.  Pour lui, ce déplacement à succès n’est pas partisan.  “Je suis fier d’être issu de ces terres martyrisées, traumatisées, que l’Etat a transformée en zone opérationnelle, mais cette tournée est non partisane, elle vise seulement à réunifier notre peuple après les atrocités qui viennent de se passer.”

Le dernier électeur

Lubaya fait référence à la grave guerre entre l’armée et les miliciens du Chef coutumier Kamwina Nsapu, qui a ravagé toute la région du Grand Kasaï, faisant des milliers des victimes et d’innombrables déplacés. “Depuis Kinshasa, dit-il, je défendais la population contre cette barbarie de nos forces armées, mais aussi des miliciens“, ajoute-t-il.

Claude Lubaya est ici pour s’enrôler, il est notamment le dernier électeur à obtenir sa carte dans cette région du Kasaï où les opérations s’achèvent. “Nous nous sommes battus pour que les populations du Kasaï puissent avoir le droit de voter et élire les dirigeants de leur choix“, explique-t-il, en référence au bras de fer qui opposait la Commission électorale aux députés Kasaïens, alors que la CENI voulait se passer de cette région suite à des violences.

Il y reste jusqu’au mercredi prochain. Il réaffirme sa détermination à “prêcher la paix et la cohésion” entre Kasaïeins. “Il s’agit aussi d’un avertissement contre le pouvoir pour qu’il sache ce peuple veut des élections libres et crédibles“, conclut-il.