Pour Félix Tshisekedi l’attaque contre la Monusco est l’œuvre de ceux qui veulent obtenir son départ

Au moins 15 casques bleus tanzaniens ont été tués et 53 autres blessés par des hommes armés à Semuliki, dans la province du Nord-Kivu, dans le nord-est du pays. Les FARDC, l’armée congolaise, font état d’un officier blessé et d’un soldat manquant à l’appel, ainsi que de 72 attaquants tués.

Dans un message message publié sur son compte Twitter, le président du Rassemblement affirme que cette attaque est “l’œuvre de ceux qui veulent obtenir le départ de la Monusco.” “Une enquête internationale est indispensable pour savoir qui se cachent réellement derrière ces Adf“, dit-il.

Le gouvernement congolais a plusieurs fois manifesté sa volonté de voir la MONUSCO quitter le pays. En juin dernier, Lambert Mende, porte-parole du Gouvernement, a affirmé que la “normalisation de la situation sécuritaire permet à ce que soit réduite cette présence et envisager un départ.

De son côté, l’ONU ne confirme pas qu’il y a s’agit d’une attaque menée par les rebelles ougandais de l’ADF. Le patron des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix affirme dans une intervention samedi à Radio France Internationale qu’il n’y a pas encore de confirmation sur l’identité des assaillants qui ont endeuillé la Monusco jeudi dans l’Est de la RDC.

On présume que ce sont les ADF mais on n’en a pas encore de confirmation“, dit-il, cité par la journaliste Sonia Rolley. “Les assaillants étaient bien armés, c’est une attaque qui était manifestement préparée, organisée…“,  explique-t-il.

M. Lacroix assure que les forces onusiennes ont répondu à temps face à cette attaque. “Dès que la MONUSCO a été mise au courant de l’attaque, la réaction a été rapide“, affirme-t-il, avant de reconnaître qu’il n’y a pas eu de secours pendant la nuit. “Les communications de l’unité n’ont pas été opérationnelles pendant pas mal d’heures”, renseigne-t-il, affirmant qu’une enquête doit déterminer s’ils n’ont pas été “en mesure d’alerter sur l’attaque

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

CPI – Jean-Pierre Bemba condamné à  un an de prison et 300.000 euros d’amende

La Cour pénale internationale, CPI s’est prononcée ce mercredi 22 mars sur la peine de prison pour subornation de témoins contre l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, reconnu coupable d’avoir tenté d’obtenir par ce biais un acquittement dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.

Voici les neuf personnes qui pouraient être sanctionnées par l’UE

Un rapport de la Mission de l’Union Européenne en République démocratique du Congo établit une liste de neuf personnes qu’elle recommande aux sanctions.