Au cours de sa séance plénière de ce mercredi 06 décembre 2017, l’Assemblée nationale a poursuivi ses travaux relatifs à l’examen et adoption du projet de loi de finances de l’exercice 2018, évalué à l’équivalence de plus de 5 milliards de dollars américains. Lequel projet de loi, présenté et défendu par le Premier ministre Bruno Tshibala le vendredi 24 novembre dernier, après débat général, a été déclaré recevable par l’assemblée plénière, le lundi 27 novembre 2017.

A la suite de son approbation, ce texte de loi était envoyé à la commission Economique, financière et contrôle budgétaire (ECOFIN) de l’Assemblée nationale pour examen approfondi. Cette commission, bien que ne disposant que de peu de temps, a pu finaliser son travail et apporter des éclairages nécessaires dans ce projet de loi de finances 2018 soumis à la délibération de la représentation nationale.

La commission ECOFIN a donc présenté son rapport y relatif ce mercredi devant l’assemblée plénière. Après sa lecture par les députés nationaux Jean-Luc Mutokambali Luvanzayi et Deo Gratias, respectivement président et rapporteur de la commission ECOFIN de la Chambre basse du Parlement, l’assemblée plénière a déclaré recevable ce rapport, lequel a été ensuite soumis directement en discussion.

Et à l’issue de ce débat, les conclusions du rapport de la commission ECOFIN sur le budget 2018 ont été approuvées par l’assemble plénière. Après l’approbation du rapport, les députés nationaux ont procédé à l’adoption, article par article, du texte et de son exposé des motifs.

Le quorum faisant défaut, les députés nationaux ont adopté l’ensemble de ce texte du projet de budget 2018 au cours d’une séance subséquente. Sur les 293 députés nationaux présents à cette séance plénière, 275 ont voté « oui », et les autres ont voté « non » et se sont abstenus.

Après cette adoption à l’Assemblée nationale, le projet de loi de finances de l’exercice 2018 sera incessamment transmis au Sénat pour examen en seconde lecture.

1 comment

Comments are closed.