Evaluation de la tripartite Angola-RDC-Afrique du Sud à Kinshasa

0
770

Le Secrétaire général à la décentralisation, Guillaume Lele Pero a ouvert, vendredi à Kinshasa, les travaux d’évaluation des progrès réalisés par  le gouvernement de la République Démocratique du Congo en matière de la décentralisation, gouvernance locale et coopérative dans le cadre de l’évaluation du Mécanisme Tripartite de Dialogue et de Coopération Angola-RDC-Afrique du Sud sur la décentralisation en RDC en présence de la délégation du Secrétariat Permanent venue de Luanda (Angola).

Cette évaluation a été initiée par les membres du Secrétariat Permanent s’inscrit dans le cadre des recommandations de la 3ème session de la réunion ministérielle du Mécanisme tripartite sur le dialogue et la Coopération entre les Gouvernements des trois Etats, le 12 septembre 2015, à Pretoria, en Afrique du Sud, a-t-il souligné rappelant qu’elle avait été précédée par la réunion des hauts fonctionnaires, du 09 au 11 septembre 2015.

Pour le secrétaire Général à la Décentralisation, le gouvernement de la RDC a réalisé des avancées significatives en matière de la décentralisation, de la gouvernance locale et de coopérative, notamment avec la vulgarisation des lois de la décentralisation, à travers la célébration de la Journée africaine de la décentralisation, de la gouvernance locale et du développement local, le 10 Août de chaque année et institutionnalisée par le gouvernement en 2013.

L’opérationnalisation du Comité Interministériel de pilotage, de Coordination et de Mise en œuvre de la Décentralisation, la création des Régies financières provinciales de mobilisation des recettes pour consacrer l’autonomie financière de ces entités ainsi que  l’élaboration des plans de développement dans deux provinces pilotes du Nord-Kivu et de l’Equateur, avec l’accompagnement du PNUD, figurent également parmi ces avancées.

Pour leur part MM. Lourenco Saturuino Nassimento et Smith Kabengele, respectivement Haut fonctionnaire angolais et expert en décentralisation, gouvernance  et coopération et Directeur exécutif Adjoint en charge des Finances et Administration ont expliqué à la partie congolaise que ce Mécanisme  Tripartite s’inspire des outils des relations internationales de la charte des Nations unies et de l’Acte constitutif de l’Union Africaine, de la Conférence internationale sur la région de grands Lacs, de la communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC),de la communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), en particulier « l’Accord Cadre pour la paix, la Sécurité et la Coopération pour la République Démocratique du Congo et la région » en vue d’établir un climat de confiance entre les parties.

Selon le directeur exécutif, Smith Kabengele, un Mémorandum d’Entente a été signé, le 23 août 2013 à Luanda entre les gouvernements de la République d’Angola, de la RDC et de la République d’Afrique du Sud, établissant ainsi le Mécanisme tripartite pour le dialogue et la coopération RDC-ANGOLA-RSA.

Il a pour objectif  de fortifier et d’approfondir le partenariat stratégique et durable entre les Parties et d’appuyer la consolidation de la paix et la stabilité en RDC et touche aux domaines de coopération relatifs à la coopération politique et diplomatique ; à la défense, la sécurité et l’ordre public : à l’administration publique et la gouvernance locale ainsi qu’au développement économique, social et aux infrastructures.

Le Secrétariat Permanent du Mécanisme Tripartie qui a salué les progrès accomplis par la RDC, a invité le pays à élaborer une stratégie intégrée de renforcement des capacités en vue d’accompagner les nouvelles provinces ainsi qu’à  mettre en place des administrations provinciales propres et à renforcer leur autonomie financière et fiscale.

ACP