jeudi, octobre 28, 2021
DRC
57,470
Personnes infectées
Updated on 28 October 2021 à 12:31 12 h 31 min
DRC
5,449
Personnes en soins
Updated on 28 October 2021 à 12:31 12 h 31 min
DRC
50,930
Personnes guéries
Updated on 28 October 2021 à 12:31 12 h 31 min
DRC
1,091
Personnes mortes
Updated on 28 October 2021 à 12:31 12 h 31 min

l'info en continu

Henri Yav Mulang s’explique ce vendredi devant le Sénat

- Publicité-

Le ministre congolais des Finances est attendu vendredi 06 octobre courant au Sénat pour répondre aux préoccupations des élus des élus. Ce, à la suite de l’examen de trois projets de loi autorisant la ratification des accords de financement signés entre la République démocratique du Congo et les bailleurs des fonds multilatéraux (Banque mondiale et Banque africaine de développement).

Il s’agit des projets de loi autorisant la ratification : de l’accord de crédit n°6034 du 13 juin 2017 conclu entre la République démocratique du Congo et la Banque mondiale au titre de financement additionnel du Projet de développement urbain (PDU) ;  de l’accord de crédit n°60118 – ZR du 13 juin 2017 conclu entre la Rdc et la Banque mondiale au titre de Projet d’accès et d’amélioration des services électriques (PAASE) ; et de l’accord de prêt n°2100150036496 du 10 mars 2017 conclu entre la Rdc et la Banque africaine de développement au titre de Projet d’appui à la gouvernance et à l’amélioration du secteur électrique (PAGASE).

- Publicité-

En effet, ces trois projets de loi provenant de l’Assemblée nationale après avoir été déjà adoptés par les députés nationaux, ont été soumis à l’examen des honorables sénateurs lors de la séance plénière de ce jeudi 05 octobre 2017 au Sénat. Pour ce faire, le ministre des Finances Henry Yav Mulang a porté à la lumière des sages de la République les grandes lignes de ces trois projets de loi du gouvernement avant de les soumettre à la délibération du Sénat.

S’imprégnant de l’économie générale de ces textes de loi, les sénateurs ont exprimé bon nombre de préoccupations, entre autres, par rapport aux conditionnalités d’exécutions de différents projets, ou en terme d’amendements sur le plan de la forme et du fond des ces texte de loi. Et, le ministre Henry Yav Mulang a au départ sollicité un délai de deux heures en vue de réunir ses éléments des réponses pouvant rencontrer ces préoccupations des sénateurs.

Mais le bureau du Sénat, par l’entremise de son président Léon Kengo wa Dondo, a décidé de lui accorder un jour pour se préparer. Ainsi, le ministre des Finances est attendu ce vendredi 06 octobre 2017 pour répondre aux questions des sénateurs.

Toutefois, le ministre tient à la célérité pour l’adoption de ces trois projets de loi pour permettre au pays de ne pas risquer l’annulation de ces financements de ses principaux bailleurs des fonds, suivant le temps imparti qui est resté.

Signalons que le premier projet de loi porte autorisation de ratification de l’accord de prêt d’un montant de 90 millions de dollars au titre de financement additionnel du Projet relatif au développement urbain. L’objet de ce projet est d’améliorer l’accès de la population aux services et aux infrastructures de base et de renforcer la gestion urbaine et municipale des villes ciblées.

Le second texte de loi porte autorisation de la ratification du prêt d’un montant de 27 millions de dollars, finançant le projet relatif à l’accès et à l’amélioration des services électriques, dont l’objectif est d’étendre l’accès à l’électricité dans les zones cibles.

Le troisième texte concerne la ratification de l’accord de financement additionnel pour un montant de 86,1 millions de dollars portant financement du Projet d’appui à la gouvernance et à l’amélioration du secteur électrique. Ce projet a comme objectif de contribuer à la mise en œuvre des réformes et au développement des infrastructures électriques.

- Publicité -

EN CONTINU